2 min de lecture Manuel Valls

Édouard Martin : "Nous sommes loin du discours du Bourget de François Hollande"

INVITÉ RTL - Le député européen salue la politique "volontariste" d'Arnaud Montebourg et reconnaît que François Hollande n'a pas tenu ses engagements.

Edouard Martin, ici lors du lancement de sa campagne à Strasbourg le 7 avril, a appelé les déçus de la gauche à ne pas sanctionner le PS aux Européennes.
Edouard Martin, ici lors du lancement de sa campagne à Strasbourg le 7 avril, a appelé les déçus de la gauche à ne pas sanctionner le PS aux Européennes.
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

L'emblématique syndicaliste d'Arcelor Mittal Édouard Martin revient sur la politique du gouvernement depuis le deuxième remaniement de François Hollande. "Je porte beaucoup d'amitié à Arnaud Montebourg. J'ai beaucoup aimé son volontarisme politique", explique-t-il.

"Même s'il n'a pas réussi sur tous les dossiers, il a voulu démontrer que c'est bien le politique qui doit mener à bien les orientations qui doivent être bonnes pour le pays et non pas la finance ou les multinationales", ajoute-t-il.  

Des objectifs qui ne sont pas atteints

"Je me reconnais dans ce volontarisme-là", confie Édouard Martin. Mais le député européen a du mal à cacher sa déception concernant les promesses non-tenues de François Hollande. "Si vous voulez me faire dire que l'on est loin du discours du Bourget de François Hollande, je vais vous dire oui. Si vous me faire dire que nous sommes loin du discours du Président à Florange, je vais vous dire oui. On voit bien que malgré toutes les aides, le chômage ne cesse de croitre", estime-t-il. 

L'État doit être moteur. Il ne doit pas attendre que le privé le fasse à sa place.

Édouard Martin, député européen
Partager la citation

Concernant le discours de Manuel Valls au Medef, où ce dernier avait déclaré "j'aime l'entreprise", Édouard Martin trouve choquant les propos des patrons qui disaient que le Premier ministre était encore mieux que la droite. 

"Je partage l'idée du Premier ministre. Il faut défendre les entreprises et les aider à retrouver leur rentabilité. Mais il faut aussi que l'Etat soit un peu moteur et prend sa part de responsabilité et ne pas attendre que le privé le fasse à sa place", ajoute Édouard Martin.  

Manuel Valls donne le sentiment qu'il n'écoute plus le PS

Édouard Martin
Partager la citation
À lire aussi
vidéo
VIDÉO - Macron, Sarkozy, 2022 : Hollande, entre moqueries et confidences sur Twitch

Cependant le député reproche à Manuel Valls d'oublier ses fondamentaux. "Il doit être plus attentif à l'aile gauche du PS", estime-t-il avant d'ajouter "il donne le sentiment qu'il n'écoute plus le parti socialiste", conclut-il. 

>
Édouard Martin : "Nous sommes loin du discours du Bourget de François Hollande" Crédit Image : RTL | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manuel Valls Aurélie Filippetti Arnaud Montebourg
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants