1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Christophe Castaner doit se donner à 100% aux Marcheurs", lance Nicolas Domenach
2 min de lecture

"Christophe Castaner doit se donner à 100% aux Marcheurs", lance Nicolas Domenach

BILLET - Pour le journaliste, le nouveau délégué général de la République En Marche ne pourra pas cumuler cette fonction avec son ministère des Relations avec le Parlement.

Christophe Castaner, le 12 juillet 2017
Christophe Castaner, le 12 juillet 2017
Crédit : Thomas Samson / AFP
"Christophe Castaner doit se donner à 100% aux Marcheurs", lance Nicolas Domenach
03:00
"Christophe Castaner doit se donner à 100% aux Marcheurs", lance Nicolas Domenach
03:02
Nicolas Domenach & Loïc Farge

Casta la Castagne, élevé au grade de général délégué, ne pourra coiffer deux képis à la fois, même s'il a une grosse tête. L'époque ne veut plus des cumulards. Les précédents historiques ne plaident pas pour cette confusion des rôles, qui fut fatale à Alain Juppé sous la présidence Chirac. Plus tard, Nicolas Sarkozy, ministre de l'Intérieur, avait fait piqué le parti chiraquien et en avait fait une arme de guerre contre le même Chirac. Ce n'est pas ce que veut le général Casta, à qui Emmanuel Macron a envoyé plusieurs ambassadeurs de bon sens, qui lui ont rappelé ces proverbes : 'On ne peut sonner les cloches et être à la procession', ou encore 'Qui a deux maisons perd la raison', ou toujours 'On ne peut être au four et au moulin'".

Christophe Castaner ne devrait donc se consacrer que complètement au parti macroniste (...) Ces Marcheurs sont des bienveillants, toujours prêts à faire une BA, à rendre service, à se mobiliser pour le bien commun. Ainsi à Lyon, lors de leur conseil national, où j’étais, on n'était pas à un congrès politique, mais à un rassemblement de sylvothérapie. C'est la thérapie par les arbres, parfaite pour le stress et l'angoisse. Vous choisissez un arbre qui vous attire. Vous collez votre joue à lui, vous fermez les yeux. Vous respirez doucement, profondément. Demandez à votre mental de se taire, et savourez vos ressentis aussi longtemps que vous en avez envie.

La rédaction vous recommande

À Lyon, ils avaient l'air heureux d'être dans ce Parc des Expositions sans âme, mal éclairé, mal sonorisé. Ils s'embrassaient, et les hommes aussi. Ils serraient dans leurs bras ce pin déplumé d'Édouard Philippe, cet olivier aux yeux bleus de Castaner. Ça ne sentait pas la sueur prolétaire, mais le parfum élégant de sous bois. On se souriait quand on n'était pas d’accord.

Ces Marcheurs de cœur, pour ne pas devenir des démarcheurs de vent, n'imaginaient pas un instant que Castaner Christophe ne se donne pas complètement à eux. Sinon il ne serait plus leur Chri-chri d’amour !

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/