1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Au gouvernement, on a la tête dans le guidon", regrette Axelle Lemaire
1 min de lecture

"Au gouvernement, on a la tête dans le guidon", regrette Axelle Lemaire

REPLAY / INVITÉE RTL - La secrétaire d'État chargée du numérique souligne un important décalage entre la perception du gouvernement et celle des Français.

Axelle Lemaire, invitée de RTL le 6 mai 2016
Axelle Lemaire, invitée de RTL le 6 mai 2016
Crédit : Caroline Brenière / RTL.fr
"Au gouvernement, on a la tête dans le guidon", regrette Axelle Lemaire
00:07:57
"Au gouvernement, on a la tête dans le guidon", regrette Axelle Lemaire
00:08:06
Yves Calvi & Claire Gaveau

François Hollande souffle sa quatrième bougie en tant que président de la République, ce vendredi 6 mai. À un an de l'élection présidentielle, le chef de l'État est dos au mur même s'il clame haut et fort que "cela va mieux". Si les chiffres de la croissance du premier trimestre 2016 ou encore ceux du chômage viennent étayer ses propos, le décalage est important entre les dires du gouvernement et la perception des Français. "Que les Français ne le perçoivent pas c'est certain, c'est pour ça qu'il est peut-être important d'appuyer sur le bouton pause", lance Axelle Lemaire, secrétaire d'État chargée du numérique. 

Invitée au micro de RTL, celle qui porte le projet de loi sur la "République numérique" regrette que le gouvernement ait "la tête dans le guidon". "Il y a un décalage, il faut relever la tête en se demandant finalement si tout ce qu'on fait est lisible. Est-ce qu'on apparaît cohérent aux yeux de nos concitoyens", questionne-t-elle. Alors qu'elle liste certains chiffres importants dans son secteur, Axelle Lemaire cherche surtout a expliqué "qu'après les années où on s'est serré la ceinture, la redistribution est possible aujourd'hui". 

Quand on est membre du gouvernement, on ne peut pas penser qu'à l'élection présidentielle

Axelle Lemaire

Et si tous les regards sont aujourd'hui tournés vers 2017, Axelle Lemaire balaie cette échéance et une éventuelle candidature d'Emmanuel Macron si François Hollande ne se présentait pas pour un second mandat. "La question ne se pose pas aujourd'hui. Je fais partie d'un gouvernement et j'aimerai qu'on s'intéresse au fond des sujets et ce que nous faisons pour améliorer le quotidien des Français", demande-t-elle évoquant simplement un "phénomène de communication des médias". Surtout que selon elle, "quand on est membre du gouvernement, on ne peut pas penser qu'à l'élection présidentielle". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.