1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Val-d'Oise : presque une semaine que le petit Marcus a disparu
1 min de lecture

Val-d'Oise : presque une semaine que le petit Marcus a disparu

Voilà déjà six jours que Marcus, deux ans et demi, a disparu à Butry-sur-Oise. Un juge d'instruction est désormais responsable des investigations.

La maman de Marcus, un avis de recherche entre les mains, à Butry-sur-Oise, le 25 avril 2015.
La maman de Marcus, un avis de recherche entre les mains, à Butry-sur-Oise, le 25 avril 2015.
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le parquet de Pontoise a confié ce jeudi 30 avril à un juge d'instruction les investigations pour retrouver Marcus, garçonnet de deux ans et demi porté disparu depuis six jours dans la commune de Butry-sur-Oise dans le Val-d'Oise.

"Nous avons ouvert aujourd'hui une information judiciaire pour 'recherche des causes de la disparition', confiée à un juge d'instruction", a déclaré le parquet, qui diligentait depuis vendredi une enquête pour "disparition inquiétante".

Marcus a disparu de la maison de sa tante qui se trouve près de l'Oise, où les gendarmes ont effectué des recherches, le 25 avril 2015.
Marcus a disparu de la maison de sa tante qui se trouve près de l'Oise, où les gendarmes ont effectué des recherches, le 25 avril 2015.
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Le garçonnet réunionnais, en vacances avec sa mère dans le Val-d'Oise, a disparu vendredi alors qu'il jouait dans le jardin du pavillon de sa tante situé en bordure d'une rivière, l'Oise, à une trentaine de kilomètres au nord de Paris. C'est sa mère, constatant vers 13h45 qu'il n'était plus là et que le portail de la maison était ouvert, qui a alerté les secours.

On continue à chercher dans toutes les directions, sans écarter aucune hypothèse

Le parquet de Pontoise

Depuis, d'importantes recherches ont été mises en œuvre par la gendarmerie aux alentours du petit village de Butry-sur-Oise et dans la rivière, située à une centaine de mètres de la maison où résidait l'enfant. "On continue à chercher dans toutes les directions, sans écarter aucune hypothèse, a poursuivi le parquet. Mais pour l'instant, il n'y a rien de nouveau et pas d'ADN exploitable". 

La piste de l'enlèvement

À lire aussi

Un temps, l'espoir de retrouver des traces de son ADN sur une barrière fermant le chemin de halage conduisant à la rivière a été caressé mais les recherches se sont révélées infructueuses. Pour le père de l'enfant, arrivé de La Réunion lundi, l'hypothèse d'un enlèvement est probable. "Il n'y a pas d'éléments qui accréditent cette thèse mais tout est étudié", a réaffirmé ce jeudi le parquet, qui n'a pas déclenché "l'alerte enlèvement".

L'enfant de 85 cm pour 12 kilos, cheveux et yeux noirs, était vêtu vendredi d'un pantalon de jogging bleu, d'un pull bleu et beige et de baskets bleues. Un appel à témoins a été lancé et toute personne ayant des informations peut contacter le 01 30 75 56 00.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/