1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Tuerie de Chevaline : l'ex-suspect écrit à François Hollande
1 min de lecture

Tuerie de Chevaline : l'ex-suspect écrit à François Hollande

INFO RTL - Eric Devouassoux veut faire connaître les difficultés qu'il éprouve à retrouver sa vie d'avant les quatre jours qu'il a passés en garde à vue.

Éric, ex-policier un temps suspecté dans l'enquête sur la tuerie de Chevaline
Éric, ex-policier un temps suspecté dans l'enquête sur la tuerie de Chevaline
Crédit : Serge Pueyo
Serge Pueyo

Eric Devouassoux, un temps suspecté d'être l'auteur de la tuerie de Chevaline, a décidé d'écrire à François Hollande. En cause, les difficultés qu'il éprouve depuis qu'il a passé quatre jours en garde à vue, avant d'être innocenté.

Licencié dès le lendemain de son arrestation, l'ancien policier municipal n'a plus d'emploi ni de couverture sociale. Il ne s'est toujours pas vu restituer l'ordinateur, le scooter et la moto saisis à son domicile. Le contrôle judiciaire qu'il subit pour détention illégale d'armes anciennes lui interdit même de retourner travailler en Suisse.

Une erreur judiciaire

"Je demande la justice, je me retrouve comme un SDF. Je n'ai plus d'argent. Je veux travailler et vivre comme je vivais avant. Qu'on me laisse travailler en Suisse, je vais pas me sauver. Ma vie est ici", explique-t-il. 

Emmanuelle, sa compagne, confirme cette souffrance : "On n'a rien demandé et ça nous est tombé dessus. Il faut qu'on arrête de le traiter comme le dernier des brigands. C'est une erreur judiciaire (...) Il a besoin de faire savoir que ce qu'il a vécu n'est pas normal".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/