1 min de lecture Justice

Tuerie de Chevaline : l'ex-policier "très éprouvé" par sa garde à vue

TÉMOIGNAGE - Au cours d'une interview sur "Canal+", Éric Devouassoux ne comprend pas la description qui a été faite de lui lors de son placement en garde à vue.

Le suspect interpellé dans l'enquête sur la tuerie de Chevaline est un ancien policier municipal.
Le suspect interpellé dans l'enquête sur la tuerie de Chevaline est un ancien policier municipal. Crédit : AFP / JEAN-PIERRE CLATOT
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Eric Devouassoux, 48 ans, a passé quatre jours en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur la tuerie de Chevaline. Finalement relâché, l'ancien policier ne se remet toujours pas de cette expérience. "On m'a dépeint comme un être primaire (...) Je ne comprends pas", s'étonne-t-il lors d'une interview sur Canal+.

Il poursuit : "C'est parce que j'ai un petit bouc ? Tous les bikers en ont un (...) J'ai les yeux verts. Dans le portrait-robot, ils cherchent quelqu'un avec les yeux noirs. Je n'ai jamais dépassé les 70kg et ils cherchent quelqu'un de corpulent (...) J'ai été très éprouvé durant ces 4 jours et je voulais expliquer ce qui m'était arrivé".

L'ancien policier municipal a finalement été mis hors de cause. Mais pas pour bien longtemps puisqu'il a été mis en examen, samedi 22 février, pour trafic d'armes en bande organisée. Le procureur d'Annecy a rappelé qu'"aucune charge n'avait été retenue" contre lui dans le cadre de la mystérieuse tuerie de Chevaline, dans les Alpes françaises, qui avait fait quatre victimes le 5 septembre 2012 : un ingénieur britannique d'origine irakienne, sa femme, sa belle-mère et un cycliste français.

>
Tuerie de Chevaline : l'ex policier "très éprouvé" par sa garde à vue Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Justice Info Faits divers
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants