2 min de lecture Justice

Théo sur RTL : "Je maintiens ma version des faits"

DOCUMENT RTL - Le jeune homme a fait face à trois des quatre policiers impliqués dans son interpellation violente, mercredi 21 février.

Marc-Olivier Fogiel L'Invité de RTL Soir Marc-Olivier Fogiel
>
Théo sur RTL : "Je maintiens ma version des faits" Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et Marc-Olivier Fogiel

Au lendemain de sa confrontation avec trois des quatre policiers mis en examen pour violences volontaires aggravées et viol (pour l'un d'entre eux), Théo a raconté, jeudi 22 février sur RTL, dans quel climat s'est déroulé cette rencontre. Le jeune homme, qui a été interpellé et blessé au niveau de l'anus par des policiers à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) en février 2017, se dit désormais "apaisé".

Il explique par ailleurs qu'il "maintient" sa version des faits. "J'ai senti une matraque dans les fesses", assure-t-il, alors que les expertises remettent en cause la qualification de viol. "Cette matraque a été introduite de dix centimètres", rétorque l'avocat de Théo, Maître Vey. "Dans notre société démocratique, il n'y a aucune raison que les choses ne se passent comme ça."

Dans son récit de la confrontation, Théo assure que "les policiers étaient polis, plus courtois" par rapport au jour de son interpellation. "Je n'ai rien à me reprocher, c'est eux qui ont ruiné ma vie."

À lire aussi
Henda Ayari, le 24 novembre 2017 à Paris justice
Tariq Ramadan : la version d'Henda Ayari mise à mal par l'enquête

Deux versions s'affrontent

Dans les faits, deux versions s'affrontent. Selon les policiers, le jeune homme se serait opposé à l'arrestation d'un dealer. Théo explique, de son côté, avoir simplement voulu jouer son "rôle de modérateur". "Pour moi, ils ont menti. Les policiers ne vont jamais reconnaître leurs faits, ils vont nier jusqu'au bout."

Les images de vidéosurveillance, récemment dévoilées, ont permis de mettre en lumière les conditions dans lesquelles s'est déroulée cette interpellation. "La vidéo est très choquante. Ceux qui ont vu les points négatifs, c'est ceux qui ont voulu voir les points négatifs", répond le jeune homme à ceux qui remettent en cause sa version.

Sur les images, on voit que le pantalon de Théo n'avait pas été baissé volontairement par les policiers, contrairement à ce qu'il avait affirmé. "Un policier maintient ma jambe gauche et le pantalon descend." "Ceux qui ont commenté la vidéo vont bien, ils ont une vie normale. Moi aujourd'hui, j'ai une poche, j'ai mal aux fesses, j'ai des douleurs quotidiennes, pas eux." Aujourd'hui, Théo "attend de la justice" qu'elle reconnaisse sa position de victime. Il souhaite que "les policiers qui ont fait ça soient sévèrement punis".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Aulnay-sous-bois Policiers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792385155
Théo sur RTL : "Je maintiens ma version des faits"
Théo sur RTL : "Je maintiens ma version des faits"
DOCUMENT RTL - Le jeune homme a fait face à trois des quatre policiers impliqués dans son interpellation violente, mercredi 21 février.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/theo-sur-rtl-je-maintiens-ma-version-des-faits-7792385155
2018-02-22 18:24:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lir4en2upyYoIzu3eKsHYA/330v220-2/online/image/2017/0217/7787290505_une-pancarte-en-soutien-a-theo-lors-d-une-manifestation.jpg