1 min de lecture Attentats à Paris

Salah Abdeslam n'est pas "le maître de l'enquête", soutient le représentant des victimes d'attentats

RÉACTION - Stéphane Gicquel, le président de la Fédération des victimes d'attentat a réagi à la décision des avocats de Salah Abdeslam de ne plus le défendre.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Les avocats de Salah Abdeslam abandonnent sa défense Crédit Image : MATTHIEU ALEXANDRE / AFP | Crédit Média : Cindy Hubert - Olivia Leray | Durée : | Date : La page de l'émission
Cindy Hubert et Clarisse Martin

Les avocats de Salah Abdeslam ont annoncé ce mercredi 12 octobre qu'ils renonçaient à défendre le suspect-clef des attentats du 13 novembre, incarcéré à l'isolement à la prison de Fleury-Mérogis. Pour Stéphane Gicquel, le président de la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (FENVAC), "cette annonce crée de l'inquiétude". Salah Abdeslam "n'est pas le maître de l'enquête et de la procédure judiciaire", évoquant un "jeu pervers de sa part de penser que toute l'enquête dépend de sa parole".

Désormais, Frank Berton et Sven Mary sont les anciens avocats de l'accusé. Pour Sven Mary, "quand on a le sentiment d'être là pour faire des visites sociales à la prison, à ce moment-là, une décision doit être prise". Frank Berton lui évoque un abandon d'Abdeslam. "Il n'en a plus envie. Salah Abdeslam abandonne".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Faits divers Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants