1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Roulette russe mortelle : huit ans de prison pour un participant
2 min de lecture

Roulette russe mortelle : huit ans de prison pour un participant

Un jeune homme qui avait tué involontairement l'un de ses amis lors d'une partie de roulette russe a été condamné à huit ans de prison. Un autre homme, présent lors de cette partie, a aussi été condamné.

Un code de procédure pénale dans une salle du tribunal de Nancy (illustration)
Un code de procédure pénale dans une salle du tribunal de Nancy (illustration)
Crédit : AFP PHOTO JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN
La rédaction numérique de RTL & AFP

La Cour d'assises des mineurs de Meurthe-et-Moselle a condamné à huit ans de prison un jeune homme de 21 ans qui avait tué un ami lors d'un jeu de roulette russe, en octobre 2008 dans la banlieue de Nancy.

Un second accusé, qui avait fourni l'arme et assisté à la scène en tardant à porter secours à la victime, a été condamné à deux ans d'emprisonnement avec sursis et mise à l'épreuve, ce vendredi 23 mai. La condamnation de la Cour d'assises, qui siégeait à huis clos depuis jeudi, est conforme aux réquisitions de l'avocat général.

Le corps de la victime, Magomed, 16 ans, avait été retrouvé au soir 17 octobre 2008 dans une mare de sang au pied d'une tour de Vandoeuvre, dans la banlieue de Nancy. L'adolescent n'avait pas survécu à ses blessures et était mort le lendemain.

Roulette russe pour "impressionner" la victime

Les deux amis de la victime, mineurs à l'époque, avaient expliqué lors de l'enquête avoir joué avec un revolver 22 LR à une roulette russe. 

À écouter aussi

Quelques heures avant le drame, le premier accusé avait demandé au second de lui prêter son arme afin d'impressionner une connaissance avec qui il s'était fâché. Avec leur revolver, ils avaient retrouvé leur camarade de lycée, avant que chacun des trois adolescents ne retourne l'arme sur l'un de ses amis.

Le nombre de coups tirés en tout n'a pu être établi avec précision, mais la seule balle de petit calibre que contenait le chargeur de l'arme a été tirée vers Magomed en pleine tête. Paniqués, les deux adolescents indemnes ont d'abord entrepris de cacher l'arme, dans un buisson puis dans un compteur électrique, avant de prévenir une voisine, plusieurs minutes après le coup de feu fatal. Selon les enquêteurs, le temps perdu aurait pu permettre aux secours de sauver le jeune homme.

Le revolver avait finalement été retrouvé dans le lac de Messein, près de Nancy.

Le tireur avait déjà été condamné en mars dernier à 4 ans d'emprisonnement pour violences par le tribunal correctionnel de Nancy.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/