1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Relation professeur-élève : "Pour moi, c'est de la pédophilie", tranche la mère
1 min de lecture

Relation professeur-élève : "Pour moi, c'est de la pédophilie", tranche la mère

DOCUMENT RTL - Un professeur de collège de Seine-et-Marne est poursuivi après une relation avec une élève de 14 ans.

L'Éducation nationale va vérifier le passé de tous les fonctionnaires en contact avec des enfants.
L'Éducation nationale va vérifier le passé de tous les fonctionnaires en contact avec des enfants.
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Relation professeur-élève : "Pour moi, c'est de la pédophilie", tranche la mère
00:01:14
Relation professeur-élève Pour moi, c'est de la pédophilie, tranche la mère
00:01:09
Relation professeur-élève Pour moi, c'est de la pédophilie, tranche la mère
00:01:32
Gautier Delhon-Bugard & La rédaction numérique de RTL

Un professeur de mathématiques de 31 ans sera jugé à la fin du mois de novembre en Seine-et-Marne pour avoir entretenu durant de longs mois une relation avec une collégienne de 14 ans. Il est suspendu à titre conservatoire par l'Éducation nationale.

Sur RTL, la mère de cette élève raconte comment l'homme a noué le contact via les réseaux sociaux. Il a fourni à l'enfant des téléphones pour correspondre discrètement. Révoltée, la mère de famille réclame justice.

"Pour moi, c'est de la pédophilie, tout simplement. C'est un prédateur sexuel, c'est un professeur. Ma fille a 14 ans, je la connais bien. Elle n'a pas du tout la maturité pour sortir avec un homme. C'est une enfant, donc je suis très inquiète pour son avenir, les dégâts psychologiques. Quand on voit ce qu'il a fait d'elle (...) J'ai lu les conversations, il lui a demandé de faire des choses qui ne sont pas de son âge. On voit qu'il s'est servi de votre enfant pour assouvir sa folie."

Selon la mère de famille, "certains professeurs ont déjà entendu des rumeurs." "Ils étaient au courant. Ça fait quelques mois que je m'inquiète beaucoup pour ma fille, que je ne la reconnais pas. S'ils m'avaient alerté, j'aurais pu comprendre de suite. Je suis scandalisée parce qu'ils ne m'ont pas avertie. Je me prends encore un coup de marteau sur la tête. Ce qui m'importe le plus, c'est qu'il soit reconnu pour ce qu'il est : un prédateur sexuel."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/