1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. La Seyne-sur-Mer : une femme blesse deux personnes au cutter en criant "Allahou akbar"
1 min de lecture

La Seyne-sur-Mer : une femme blesse deux personnes au cutter en criant "Allahou akbar"

Une femme blesse deux personnes à la Seyne-sur-Mer au cutter en criant "Allahou akbar".

Une enseigne d'un hypermarché E.Leclerc, en 2013
Une enseigne d'un hypermarché E.Leclerc, en 2013
Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Clémence Bauduin & AFP

Une jeune femme a blessé deux personnes au cutter en criant "Allahou akbar", à la caisse d'un supermarché Leclerc situé à la Seyne-sur-Mer ce dimanche 17 juin dans la matinée, selon les informations du procureur de la République de Toulon. Inconnue des services de police, l'agresseuse a été placée en garde à vue. La police judiciaire de Toulon a été saisie pour déterminer les circonstances et le contexte de cette agression. 

Un client a été agressé par cette femme, qui l'a blessé au thorax avec un cutter, et a été hospitalisé, a précisé le procureur Bernard Marchal, confirmant une information de Nice-Matin. Il est hors de danger. Une caissière de ce supermarché, situé dans le quartier des Sablettes selon le quotidien local, a également été blessée plus légèrement.

La jeune femme, "habillée en noir et portant un voile, a crié 'Allahou akbar' avant d'être maîtrisée par des personnes sur place", fait savoir Nice-Matin qui relaie des témoignages. "Au départ, ça avait l'apparence d'une embrouille entre clients qui dégénère, la caissière a voulu s'interposer", raconte un client. la jeune femme, une cliente habituelle du magasin, serait connue de la direction du Leclerc pour "invectiver régulièrement ses employés pour des motifs insignifiants",

Une personne "avec des troubles psychiatriques avérés"

"C'est apparemment le fait isolé d'une personne avec des troubles psychiatriques avérés, a commenté Bernard Marchal, pour autant ça n'exclut pas qu'elle soit radicalisée". "Il y a présomption de tentative d'assassinat, et d'apologie du crime à connotation terroriste", a indiqué le procureur.

Une perquisition du domicile de la femme était en cours quelques heures plus tard, notamment pour évaluer si "elle entretient ou non les liens avec Daesh", selon le procureur. "Nous ne savons pas encore si ces faits sont terroristes mais ils sont en tous cas terrorisants, car cet homme qui n'avait rien demandé s'est fait agressé à la caisse d'un supermarché", a conclu Bernard Marchal. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/