1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Japon : la flatulence d'une patiente provoque un incendie pendant son opération
1 min de lecture

Japon : la flatulence d'une patiente provoque un incendie pendant son opération

La réaction chimique déclenchée par le contact des flatulences avec un laser a généré un départ de feu dans le bloc opératoire.

Une opération chirurgicale (illustration).
Une opération chirurgicale (illustration).
Crédit : AFP / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

C'est un incendie pour le moins incongru... Et dramatique. La Tokyo Medical University a été dans l'obligation de publier, fin octobre, un rapport à la suite d'un incident survenu dans l'un de ses blocs opératoires au mois d'avril dernier. En pleine opération, le pet d'une patiente, anesthésiée, a provoqué un départ de flammes. "Le contact entre des flatulences et un laser" est à l'origine du phénomène, détaille Slate, qui rapporte l'information du quotidien japonais Asahi Shimbun.

Les flatulences de la patiente d'une trentaine d'années ont provoqué un phénomène chimique redoutable. Une partie importante du corps de la patiente a été brûlée, incluant "ses jambes et sa taille". C'est au moment de diriger un laser à proximité de son col de l'utérus que celle-ci, endormie, a été prise de flatulences, et que les flammes sont parties. 

"Lorsque les gaz intestinaux de la patiente se sont introduits dans la chambre d'opération, le contact avec l'irradiation du laser a mis le feu, même les draps chirurgicaux ont pris feu", détaille le rapport. L'expertise des personnes chargées d'expliquer l'accident a conclu qu'aucune substance inflammable ne pouvait expliquer autrement l'incident.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire