2 min de lecture Faits divers

Ivre, le sexe à l'air, ou victime de racisme ? Imbroglio autour du consul du Sénégal à Marseille

L'agent diplomatique a été interpellé puis relâché mardi 21 juillet par la police dans le 8e arrondissement de la cité phocéenne.

Vue aérienne de Marseille
Vue aérienne de Marseille Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

L'incident diplomatique n'est plus très loin. Le quotidien La Provence a révélé mercredi 22 juillet que la brigade anticriminalité de Marseille avait procédé mardi soir à une interpellation qui pourrait bien faire du bruit. Les forces de l'ordre sont intervenues rue de Paradis dans le 8e arrondissement de la cité phocéenne afin de maîtriser un homme passablement éméché. Selon une riveraine, il vociférait dans la rue tout en exhibant son sexe, allant même jusqu'à se frotter à un compteur France Telecom.

Insultés et menacés de mort par l'individu au moment de son interpellation, les policiers ont ensuite eu la surprise d'apprendre que l'homme qu'ils venaient de neutraliser n'était autre que Tamsir Faye, le consul général du Sénégal à Marseille. Âgé de 38 ans, ce dernier réside dans la cité phocéenne depuis le mois de février 2013 où il vit sa première expérience de consul, indique France Bleu Provence. Récupéré par son épouse au commissariat du 8e arrondissement, il ne fait l'objet d'aucune poursuite du fait de son immunité diplomatique. Son compte Facebook professionnel a été fermé mercredi après-midi avant d'être de nouveau accessible jeudi. 

Le diplomate nie les faits et se dit victime de racisme

Interrogé par Leral.net, qui se présente comme le deuxième site d'actualité sénégalais, l'intéressé a livré une toute autre version des faits, s'estimant victime du racisme des policiers. "Il faut savoir que dans ce quartier, il n'y a que des riches et pratiquement que des blancs, assure-t-il au site sénégalais. J'étais en bas en train de parler au téléphone quand deux policiers m'ont interpellé. Évidemment, je n'étais pas habillé comme au bureau mais en tee shirt, jean et sandales. Puisque je suis un noir, les policiers ont tout de suite pensé que j'étais un voleur, un tricheur, un brigand. C'est ce qu'ils pensent de tous les noirs d'ailleurs", lâche-t-il.

Le diplomate sénégalais déroule ensuite le fil de son interpellation. "Ils m'ont demandé de me présenter. Je leur ai dit que j'étais le Consul général du Sénégal à Marseille et que j'habitais ici. Je suis devant chez moi. Avant même de finir ma présentation, l'un d'eux m'a passé les menottes et m'a dit qu'ils ont été alerté par une de mes voisines qui se plaignait de la présence de noirs dans le coin. J'étais stupéfait, s'émeut-il. L'un des policiers lui aurait alors lancé : "Rentre chez toi, en Afrique. Ici, ce n'est pas chez toi", avant de le conduire au commissariat, où ils lui auraient finalement présenté leurs excuses après avoir vérifié son identité. Tamsir Faye a porté plainte et devrait désormais saisir le procureur de la République.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Marseille Sénégal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants