1 min de lecture Guy Bedos

Guy Bedos estime qu'il y a "un gros doute sur la culpabilité" d'Yvan Colonna

REPLAY - INVITÉ RTL - L'humoriste réitère son soutien à Yvan Colonna, condamné à perpétuité pour l'assassinat du préfet Claude Érignac en 1998.

Revue de Presse - Le Journal Inattendu Vincent Parizot iTunes RSS
>
Guy Bedos estime qu'il y a "un gros doute sur la culpabilité" d'Yvan Colonna Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Julien Absalon
Julien Absalon
et Marie Drucker

Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'assassinat du préfet Claude Érignac le 6 février 1998, Yvan Colonna bénéficie depuis plusieurs années du soutien de Guy Bedos. L'humoriste, invité de RTL samedi 12 septembre, estime qu'il y a "un gros doute sur la culpabilité" du militant nationaliste emprisonné "pour un crime qu'il n'a peut-être pas commis" voire même "sans doute pas commis".


"Nous sommes beaucoup à défendre Yvan Colonna", assure Guy Bedos, expliquant que son point de vue est partagé par "un tas de gens" et par le "président de la Ligue des droits de l'homme en Corse".

C'est surtout Nicolas Sarkozy qui l'a condamné

Guy Bedos
Partager la citation

"C'est surtout Nicolas Sarkozy qui l'a condamné", explique l'acteur qui se rappelle des propos polémiques de l'ancien président qui ne laissaient pas la place à la présomption d'innocence du fugitif. "On a eu un témoignage d'un de ses copains qui faisait partie de ceux qui l'avaient dénoncé. Le père d'Yvan lui a demandé en prison : 'Mais pourquoi vous avez fait ça ?' Il a répondu : 'Parce qu'on voulait le punir'. Ce qui l'innocente complètement. Ça a été dit au tribunal, mais on avait décidé qu'il fallait mettre Colonna en prison".

En outre, Guy Bedos milite pour que Yvan Colonna soit transféré en Corse et se rapproche de sa famille. "Il y a beaucoup de prudence autour ça, y compris de François Hollande", explique-t-il en précisant avoir eu vent, "semble-t-il", d'une déclaration du chef de l'État affirmant : "Ça pourrait offenser madame Érignac". Guy Bedos, assurant être "sensible" à cet assassinat qu'il qualifie d'"horreur", croit ainsi qu'il "ne faut pas se tromper de coupable, c'est tout".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Guy Bedos Justice Yvan Colonna
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants