1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Cheminots marocains : "La SNCF a traîné les pieds et finalement elle a été condamnée", dit un ancien cheminot
2 min de lecture

Cheminots marocains : "La SNCF a traîné les pieds et finalement elle a été condamnée", dit un ancien cheminot

REPLAY - RÉACTION - La compagnie ferroviaire pourrait devoir débourser des dizaines de millions d'euros pour indemniser plus de 800 "chibanis".

Un TGV en gare (illustration)
Un TGV en gare (illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Cheminots marocains : "La SNCF a traîné les pieds et finalement elle a été condamnée", dit un ancien cheminot
00:01:39
Éric Vagnier & La rédaction numérique de RTL & AFP

Les indemnités totales versées par la SNCF pourraient dépasser les 190 millions d'euros. La compagnie ferroviaire a été condamnée pour discrimination envers plusieurs centaines de "chibanis" (travailleurs immigrés retraités) marocains, ce lundi 21 septembre, par le Conseil des Prud'hommes de Paris.

Plus de 800 cheminots de nationalité ou d'origine marocaine avaient déposé des recours. Ils affirmaient avoir été bloqués dans leur carrière et lésés à la retraite. Selon un conseiller prud’homal, la SNCF a été condamnée dans neuf dossiers sur dix. L'avocate Clélie de Lesquen salue de "très belles décisions". La SNCF est condamnée pour "discrimination dans l'exécution du contrat de travail" et "dans les droits à la retraite". La fourchette des dommages et intérêts va de "150.000 à 230.000 euros", selon Abdelkader Bendali, professeur marocain au côté des plaignants.

"L'essentiel, c'est la condamnation de la SNCF. La justice a reconnu qu'elle a bloqué les carrières des gens. Il y en a qui étaient capables de passer des examens, elle les a oubliés. La SNCF a traîné les pieds et finalement elle a été bien condamnée. Je suis très heureux", raconte Mohammed Medidi, ancien cheminot à Saint-Lazare. 

Pas embauchés comme cheminots

Après avoir ouvert un premier jugement parmi les 800, ce lundi, devant le Conseil, l'avocate s'est tournée vers les quelque 150 personnes présentes en levant les poings. Le silence a laissé place aux applaudissements et quelques cris : "Vive la République, vive la France, vive la justice !" Ahmed Katim, recruté en 1972 comme contractuel, était en larmes : "C'est une énorme satisfaction, la dignité pour les Marocains" et "la fin d'un combat de 15 ans", se réjouit-il. 

À lire aussi

Les plaignants, travailleurs immigrés venus du Maroc au début des années 70, réclamaient chacun en moyenne 400.000 euros de dommages et intérêts. Embauchés comme contractuels, donc avec un CDI de droit privé, ces agents à la retraite, ou proches de l'être, ne relèvent pour la plupart pas du statut particulier des cheminots, plus avantageux, réservé aux ressortissants européens et aux jeunes embauchés. Dans tous les cas, y compris pour les cheminots naturalisés ayant accédé au statut, ils affirment avoir été "cantonnés" aux plus bas niveaux de qualification et lésés. Les 113 plaignants ayant pu tardivement accéder au fameux statut reprochent également à la SNCF de ne pas leur avoir reconnu leur ancienneté.

"Parfaite légalité" des contrats, selon la SNCF

Les 832 requêtes avait été examinées en mars dernier, après dix ans d'attente pour certains dossiers. Les conseillers prud’homaux n'ayant pas réussi à se mettre d'accord, un juge professionnel a été appelé pour les départager. À l'audience, l'avocat de la SNCF avait pointé "l'imprécision" des recours et la "parfaite légalité" de la "distinction" entre cheminots et contractuels, qui relèvent, pour les premiers, d'une caisse de retraite spécifique, et, pour les autres, du régime général.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.