1 min de lecture Bernard Cazeneuve

Bertrand Cavallier : "L'interdiction d'usage des grenades offensives ne remet pas en cause l'efficacité des gendarmes"

REPLAY - Bertrand Cavallier, général de division et ancien commandant du Centre National d’Entraînement des Forces de la gendarmerie à Saint-Astier, est revenu sur la décision du ministre de l'Intérieur d'interdire aux forces de l'ordre l'utilisation des grenades offensives.

Christophe Pacaud RTL Grand Soir Christophe Pacaud
>
Bertrand Cavallier : "L'interdiction d'usage des grenades offensives ne remet pas en cause l'efficacité des gendarmes" Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud et Agnès Bonfillon

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé ce jeudi l’interdiction d'usage des grenades offensives, comme celle à l’origine du décès de Rémi Fraisse lors d'une manifestation contre la construction du barrage de Sivens.

Bernard Cavallier, général de division de la gendarmerie, adhère à la décision du ministre de l'Intérieur. Selon lui, les forces de l'ordre pourront continuer à agir efficacement avec les autres matériels mis à disposition, notamment les grenades lacrymogènes classiques ou encore les grenades de désencercelement.

Le choix du ministre de l'Intérieur s'est traduit par le maintien de tous les autres matériels, qui permettront aux gendarmes de faire face à des individus dangereux.

Bertrand Cavallier, général de division et ancien commandant du CNEFG
Partager la citation

Par ailleurs, l'ancien commandant du Centre National d’Entraînement des Forces de la gendarmerie considère que le décès du jeune militant écologiste est un "malheureux concours de circonstances". Les grenades offensives seraient en effet uniquement destinées à produire des effets assourdissants.

À lire aussi
Nicolas Sarkozy le 16 décembre 2018 à Telavi, en Géorgie Présidentielle 2022
Sarkozy, Hollande, Cazeneuve... "Il n’est jamais trop tôt pour se mettre en ordre de bataille" pour 2022

Ces grenades qui sont utilisées depuis plus de deux générations sont censées avoir un effet de souffle assourdissant, même si elles contiennent de l'explosif.

Bertrand Cavallier, général de division et ancien commandant du CNEFG
Partager la citation
RTL vous recommande

CNEFG

Lire la suite
Bernard Cazeneuve Gendamerie Barrage de Sivens
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775317733
Bertrand Cavallier : "L'interdiction d'usage des grenades offensives ne remet pas en cause l'efficacité des gendarmes"
Bertrand Cavallier : "L'interdiction d'usage des grenades offensives ne remet pas en cause l'efficacité des gendarmes"
REPLAY - Bertrand Cavallier, général de division et ancien commandant du Centre National d’Entraînement des Forces de la gendarmerie à Saint-Astier, est revenu sur la décision du ministre de l'Intérieur d'interdire aux forces de l'ordre l'utilisation des grenades offensives.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/bertrand-cavallier-l-interdiction-d-usage-des-grenades-offensives-ne-remet-pas-en-cause-l-efficacite-des-gendarmes-7775317733
2014-11-13 23:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CYbejWT8e-9MPv88f9FLmw/330v220-2/online/image/2014/0807/7773625317_christophe-pacaud-et-agnes-bonfillon.jpg