2 min de lecture Attentat à Berlin

Attentat à Berlin : après le drame, les théories du complot se multiplient

Aussitôt après l'attentat, des fausses informations ont commencé à circuler et se sont multipliées sur internet.

Un camion a foncé dans la foule d'un marché de Noël à Berlin lundi 19 décembre.
Un camion a foncé dans la foule d'un marché de Noël à Berlin lundi 19 décembre. Crédit : SIPA
109996784729281669890
Clarisse Martin
Journaliste

Après Charlie Hebdo, les attentats de Paris, la Promenade des Anglais à Nice, c'est au tour de la capitale allemande d'être frappée en plein cœur. Lundi 19 décembre, un homme au volant d'un poids-lourd de 38 tonnes a foncé dans une foule du marché de Noël de la place Breitscheid, dans le quartier de Charlottenburg à l'ouest de Berlin. 12 personnes sont mortes et 48 sont blessées. À cette heure, la police est toujours à la recherche de l'auteur de l'attentat. 


Quelques heures après le drame, de fausses informations ont commencé à se multiplier sur internet et les réseaux sociaux. Sur Twitter, un internaute a diffusé la photo d'un homme, le présentant comme l'auteur des faits. Il s'agissait en fait de MOK, un rappeur berlinois. Quelques instants après, c'est la photo d'un certain Samuel Hyde, présenté comme un activiste suprématiste qui est publiée, désigné là aussi comme le terroriste en fuite. Cette photo avait déjà été diffusée lors de la tuerie perpétrée en juin 2016 dans une boîte gay à Orlando, mais aussi de celle de San Bernardino et celle de l'université de l'Illinois en septembre 2016.

Outre la diffusion de photos erronées prétendant montrer le véritable conducteur du camion qui a tué 12 personnes, le drame a donné du grain à moudre aux conspirationnistes. Sur internet, des individus se sont étonnés de "l'absence de dégâts et de sang" visibles sur les lieux du drame. L'explication est simple : la plupart des photos ayant été prises la nuit, il est difficile de se rendre réellement compte de la situation sur place. Pourtant, les images montrent bien la carrosserie et le pare-brise abîmés du camion. 

À lire aussi
Le dispositif policier avait été renforcé en marge du semi-marathon de Berlin, compte tenu du contexte terroriste. Allemagne
Berlin : un attentat déjoué lors du semi-marathon ?

Sur Twitter a également circulé une revendication de l'attentat par l'État islamique. Une revendication qui est fausse, puisque l'organisation terroriste ne s'est pas exprimée à ce sujet. Des médias étrangers, comme le New York Post ou le Washington Times sont tombés dans le piège. Des sites d'extrême droite français, comme Breizatao.com ou Russia Today ont également repris la fausse information, expliquent Les Décodeurs du Monde.
Dépassée par la situation et l'ampleur du phénomène, la police berlinoise a pris la parole sur Twitter et a demandé aux internautes de ne pas répondre ce genre de rumeurs. "S'il vous plaît, aidez-nous. Restez à la maison et ne répandez pas de rumeurs". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Berlin Berlin Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786370318
Attentat à Berlin : après le drame, les théories du complot se multiplient
Attentat à Berlin : après le drame, les théories du complot se multiplient
Aussitôt après l'attentat, des fausses informations ont commencé à circuler et se sont multipliées sur internet.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/attentat-a-berlin-quelques-heures-apres-le-drame-les-hoax-se-multiplient-7786370318
2016-12-20 18:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/dYd0bNJUJXJJI41eemHuWg/330v220-2/online/image/2016/1220/7786359658_un-camion-a-fonce-dans-la-foule-d-un-marche-de-noel-a-berlin-lundi-19-decembre.jpg