1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Arrêté et mis en examen, un "nationaliste" voulait tuer Macron le 14 juillet
1 min de lecture

Arrêté et mis en examen, un "nationaliste" voulait tuer Macron le 14 juillet

Un habitant d'Argenteuil (Val-d'Oise) de 23 ans a été mis en examen, samedi 1er juillet, soupçonné d'avoir voulu attenter à la vie du président de la République.

Des militaires du 24e régiment d'infanterie et de la réserve, le 14 juillet 2016 à Paris
Des militaires du 24e régiment d'infanterie et de la réserve, le 14 juillet 2016 à Paris
Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Maxime Magnier

Les services de l'État ont peut-être évité un drame national. Mercredi 28 juin, un homme de 23 ans affirmant vouloir tuer Emmanuel Macron a été arrêté par les policiers du Val d'Oise, lesquels ont été menacés par le suspect avec un couteau de cuisine, et ont retrouvé d'autres armes blanches dans sa voiture, selon nos informations, confirmant une information de RMC.

C'est grâce à un signalement sur la plateforme gouvernementale internet-signalement.gouv.fr que cet habitant d'Argenteuil, dans le département du Val d'Oise, a pu être interpellé après des propos tenus sur un site de jeux vidéo. Dans une conversation, il expliquait chercher à se procurer une arme de type kalachnikov. En garde à vue, il a expliqué vouloir faire un geste politique en attentant à la vie du président de la République lors du défilé du 14 juillet sur l'avenue des Champs-Élysées.

Se décrivant comme "nationaliste", le jeune homme, qui est notamment instable psychologiquement, avait déjà été condamné par la justice en 2016 pour apologie du terrorisme.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/