1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Alertes à la bombe dans des lycées : un jeune homme arrêté près de Dijon
2 min de lecture

Alertes à la bombe dans des lycées : un jeune homme arrêté près de Dijon

REPLAY - Les enquêteurs suspectent ce jeune homme d'avoir passé les appels menaçants qui ont conduit à l'évacuation de plusieurs lycées français.

Les élèves de trois lycées parisiens, dont le lycée Condorcet, ont été mis à l'abri lundi 1er février.
Les élèves de trois lycées parisiens, dont le lycée Condorcet, ont été mis à l'abri lundi 1er février.
Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Alertes à la bombe dans des lycées : un jeune homme arrêté près de Dijon
00:01:16
Guillaume Chieze & Julien Absalon

Un adolescent de 18 ans a été arrêté à Marsannay-le-Bois, près de Djion (Côte-d'Or), dans le cadre de l'enquête sur les fausses alertes à la bombe dans plusieurs lycées français. Le jeune homme est suspecté d'avoir passé les appels anonymes qui ont conduit, en janvier, à l'évacuation des établissements scolaires visés. "Des vérifications sont en cours" pour savoir s'il s'agit "du hacker qui lançait ces messages téléphoniques pré-enregistrés via Internet", a indiqué, lundi 8 février, une source policière à RTL.

Interpellé avec son père, le suspect a pu être identifié grâce aux experts de l'office anti-cybercriminalité de la police judiciaire qui ont fait le lien entre l'adresse IP de son ordinateur et ces appels anonymes. Sur place, les enquêteurs ont saisi deux ordinateurs et des clés USB. L'expertise en cours va permettre de confirmer, ou pas, les soupçons des policiers qui ont établi que les appels menaçants ont été rendus indétectables par l'un des ordinateurs de l'adolescent.

Un suspect qui n'en est pas à son coup d'essai

Connu des services de police, le jeune homme été déjà impliqué dans une affaire de piraterie informatique il y a deux ans. Si les soupçons se confirment, il risque gros, surtout au vu de la tension provoquée par ces fausses alertes. Mais l'addition pourrait aussi se corser puisque les policiers ont aussi découvert à son domicile des fichiers à caractère pédopornographique et des plants de cannabis.

Ces derniers jours, plusieurs lycées parisiens et provinciaux ont simultanément dû procéder à l'évacuation de leurs étudiants à cause de ces menaces lancées par téléphone. Des établissements scolaires à l'étranger ont également été victimes de ces alertes, notamment en Australie, aux États-Unis et au Royaume-Uni. À chaque fois, les forces de l'ordre n'ont retrouvé aucun engin explosif sur les lieux. Sur Internet, un groupe se faisant appeler Evacuator Squad avait même revendiqué ces fausses alertes.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire