2 min de lecture Air Cocaïne

Air cocaine : pourquoi Nicolas Sarkozy est-il cité dans cette affaire

ÉCLAIRAGE - L'ancien président de la République a été géolocalisé et ses communications téléphoniques détaillées sur demande de la juge d'instruction en charge de l'affaire Air cocaïne.

Nicolas Sarkozy le 4 juillet 2015.
Nicolas Sarkozy le 4 juillet 2015. Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

"On souhaite à tout prix incriminer Nicolas Sarkozy dans cette affaire". L'avocat de l'ancien président de la République s'est montré très critique alors que le nom de l'ex-chef d'État revient sur le devant de la scène dans l'affaire Air cocaïne. Depuis la fuite des deux pilotes français de République dominicaine, cette affaire de trafic de drogue est relancée alors que la juge d'instruction marseillaise, Christine Saunier-Ruellan, doit interroger Pascal Fauret et Bruno Odos, tous deux écroués lundi 2 novembre.

Selon le JDD, la juge chargée de l’enquête avait demandé la géolocalisation de Nicolas Sarkozy, ainsi que des factures détaillées de ses communications téléphoniques. Une information qui a réveillé un dossier sensible dans cette affaire et provoqué la colère de certains élus Républicains.

Trois vols en jet privé entre décembre 2012 et février 2013

Mais qu'est-il reproché à l'ancien pensionnaire de l'Élysée ? Si les deux pilotes français ont écopé de 20 ans de prison en République dominicaine pour trafic de drogue, pas moins de 34 personnes ont été interpellées dans le cadre de cette affaire Air cocaïne. Parmi elles, Pierre-Marc Dreyfus, dirigeant de SN THS. Mis en examen, ce dernier affirme avoir eu Nicolas Sarkozy comme client sur différentes destinations. La magistrate marseillaise s'est alors penché sur trois vols effectué par Nicolas Sarkozy dans trois jets différents : à Doha le 9 décembre 2012, aux États-Unis le 30 janvier 2013 et à Abou Dhabi en février 2013.

Afin de mener à bien son enquête, la juge d'instruction de Marseille a voulu obtenir la géolocalisation de deux téléphones portables de l'ancien Président en mars et avril 2013. Une vérification, commandée dans le plus grand secret à la brigade financière de la police judiciaire, qui n'a cependant rien donné. "Quant à l'exploitation des éléments relatifs aux lignes téléphoniques utilisées par Nicolas Sarkozy, il n'était mis en exergue aucun lien entre l'usage de celles-ci et l'enquête en cours", indique un rapport cité par le JDD.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Air Cocaïne Nicolas Sarkozy République dominicaine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants