2 min de lecture Antisémitisme

Agression antisémite à Créteil : "Ils ne sont pas venus par hasard", dit Jonathan

Jonathan et sa compagne ont été cambriolés par des hommes qui les avaient ciblés du fait de leur confession juive.

Un commissariat de police à Créteil, dans le Val-de-Marne, le 28 octobre 2013 (archives)
Un commissariat de police à Créteil, dans le Val-de-Marne, le 28 octobre 2013 (archives) Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD
Romain Renner
Romain Renner
Journaliste RTL

Victime d'une agression antisémite le 1er décembre à Créteil, Jonathan a finalement témoigné du calvaire qu'il a vécu avec sa compagne. Plusieurs hommes les ont cambriolés en leur présence, pensant trouver de l'argent chez eux du fait de leur confession juive.

De toute façon, les juifs vous avez de l’argent

L'un des cambrioleurs
Partager la citation

"Ils étaient trois, trois hommes cagoulés, gantés, dont deux avaient une arme chacun. Ils m’ont mis en joue donc j’ai levé les mains (...) Ils n’ont pas trouvé ce qu’ils cherchaient mais ils m’ont dit : 'On ne vient pas ici par hasard, on sait très bien que ton frère est le gérant d’une grande chaîne de magasins de vêtements', alors que ce n’est pas vrai (…), 'On sait que ton père il a une voiture de tel modèle, telle marque, telle couleur. On vous a déjà surveillé, on sait que ta mère elle sort à tel endroit. On n’est pas là pour rien. De toute façon, les juifs vous avez de l’argent'."

Il poursuit : "Je lui ai répondu que je ne savais pas parce que je n’habitais pas spécialement là mais que si jamais il y avait de l’argent il devait être surement à la banque. Il m’a dit : 'Non, ce n’est pas vrai. Les juifs n’aiment pas l’argent à la banque, on sait très bien que les juifs vous avez de l’argent donc on est venu chercher l’argent des juifs'. Et ce n’était pas au hasard, (...) Ils se doutaient qu’il y avait des juifs ici, qui avaient sûrement de l’argent parce qu’ils ont dû l’entendre".

Des récidivistes

À lire aussi
Un car FlixBus antisémitisme
Flixbus : un chauffeur avec un tatouage "Mein Kampf" suspendu

Le cambriolage va alors sombrer dans l'horreur. Pendant près d'une heure, les deux victimes, âgées de 19 et 21 ans, vivent un calvaire. Tandis que son compagnon est attaché, la jeune femme est violée par l'un des agresseurs. 

On est venu chercher l’argent des juifs

L'un des cambrioleurs
Partager la citation

Les deux suspects ont été mis en examen ce mercredi 3 décembre pour "viol en réunion", "vol avec armes", "séquestration" et "extorsion suivie de violences en raison de l'appartenance à une religion", a indiqué le parquet du Val-de-Marne.

Dans le cadre d'une "association de malfaiteurs", ils devront également répondre des "violences aggravées en raison de l'appartenance à une religion" commises sur un septuagénaire juif, le 10 novembre dans la même ville, aux côtés d'un troisième homme, lui-même mis en examen comme complice du braquage de lundi 1er décembre pour sa participation au repérage des lieux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Antisémitisme Créteil Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7775729685
Agression antisémite à Créteil : "Ils ne sont pas venus par hasard", dit Jonathan
Agression antisémite à Créteil : "Ils ne sont pas venus par hasard", dit Jonathan
Jonathan et sa compagne ont été cambriolés par des hommes qui les avaient ciblés du fait de leur confession juive.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/agression-antisemite-a-creteil-ils-ne-sont-pas-venus-par-hasard-dit-jonathan-7775729685
2014-12-03 22:48:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/U6dv_q2oJ0eEDWh_-6EEsA/330v220-2/online/image/2014/0821/7773816871_un-commissariat-de-police-a-creteil-dans-le-val-de-marne-le-28-octobre-2013-archives.jpg