1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire Hélène Pastor : le tireur présumé refuse de participer à la reconstitution
2 min de lecture

Affaire Hélène Pastor : le tireur présumé refuse de participer à la reconstitution

Soupçonné d'avoir abattu la milliardaire monégasque et son chauffeur, l'homme est resté dans le fourgon de la police.

Des policiers devant l'hôpital L'Archet à Nice le 22 avril 2015, pour la reconstitution de l'assassinat de l'héritière Hélène Pastor et de son chauffeur Mohamed Darwich.
Des policiers devant l'hôpital L'Archet à Nice le 22 avril 2015, pour la reconstitution de l'assassinat de l'héritière Hélène Pastor et de son chauffeur Mohamed Darwich.
Crédit : JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Une reconstitution de l’assassinat d'Hélène Pastor et de son chauffeur a eu lieu ce mercredi 22 avril à Nice. Le tireur présumé était le grand absent de la scène : il a refusé d'y prendre part. 

Les forces de l’ordre avaient entièrement bouclé le quartier Saint-Antoine-Ginestière dès 08h00, ainsi que les accès de l’hôpital L’Archet. C'est devant cet établissement qu'Hélène Pastor et Mohamed Darwich avaient été mortellement blessés, le 6 mai 2014, après une visite de la femme d'affaires à son fils Gildo, alors hospitalisé. 

Un braquage, pas un assassinat

Les deux principaux suspects ont été extraits de leur cellule : le tireur présumé, Samine Saïd Ahmed, incarcéré à Grasse, et Alhair Hamadi, suspecté d’avoir été le guetteur de l'opération, venu des Baumettes. 

Mais le premier a refusé de sortir du fourgon et de participer à la reconstitution des faits. Il a rapidement été ramené en prison. Seul le guetteur présumé s’est prêté à la reconstitution. L'homme reconnaît être venu sur les lieux mais pour, selon lui, participer à un "car-jacking", et non à un assassinat. 

À lire aussi

"En fait, il y a deux reconstitutions, l’une à partir des déclarations de mon client, et l’autre à partir des éléments recueillis par la police", a expliqué Michel Pezet, l'avocat d'Alhair Hamadi. "Et il est apparu clairement que les deux versions étaient parfaitement conformes".

Le gendre compte sur cette reconstitution

Cette reconstitution intéressait de près le gendre d'Hélène Pastor, Wojciech Janowski, suspecté d’être le commanditaire de ce double assassinat. Il aurait prémédité l'affaire avec la complicité de son coach sportif, Pascal Dauriac

Pour l'avocat du gendre, Me Jean-Claude Giudicelli, cette reconstitution devait démontrer que "les allégations de Pascal Dauriac, selon lesquelles Janowski lui aurait conseillé de mener l'opération à l’hôpital L’Archet plutôt qu’à Monaco en raison de l’absence de caméras, n’étaient qu’un énorme mensonge, vu qu’ici il y a des caméras partout". 

Pas de traducteur

Mais selon Me Giudicelli, le vrai rendez-vous judiciaire aura lieu le 11 mai prochain devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel d’Aix-en-Provence, où la requête en nullité concernant la garde à vue de son client sera examinée. L’avocat toulonnais veut s’appuyer notamment sur l’absence d’interprète pour faire annuler les aveux passés lors de sa garde à vue par l’ex-consul de Pologne à Monaco

Au total, sept personnes sont mises en examen pour ce double assassinat. Wojciech Janowski, compagnon de Sylvia Pastor, la fille d’Hélène Pastor, aurait agi selon l'accusation pour mettre la main sur la fortune familiale. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/