1 min de lecture Allemagne

Violences à Cologne : 18 demandeurs d'asile parmi les suspects

Le gouvernement allemand a communiqué des informations concernant l'enquête sur les vols et violences qui ont eu lieu à Cologne pendant le Nouvel An mais ne s'est pas exprimé sur les plaintes pour agressions sexuelles.

La gare de Cologne photographiée le 7 janvier 2016
La gare de Cologne photographiée le 7 janvier 2016 Crédit : ROBERTO PFEIL / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
et AFP

Dans l'enquête sur les violences physiques et vols commis durant la nuit du Nouvel An à Cologne, 18 des 31 suspects possèdent le statut de demandeur d'asile. Sur l'ensemble du groupe d'individus identifiés, il y a neuf Algériens, huit Marocains, cinq Iraniens, quatre Syriens, un Irakien, un Serbe et un Américain. Le ministère allemand de l'Intérieur, qui tenait une conférence de presse vendredi 8 janvier à Berlin, n'a toutefois pas communiqué sur les plaintes pour les dizaines d'agressions sexuelles survenues au cours de la même soirée.

Le 7 janvier, la police locale expliquait avoir enregistré 121 plaintes. "Dans environ un tiers des cas, il s'agit de délits à caractère sexuel. Dans les autres cas, les enquêtes sont en cours pour des faits de blessures ou de vols", indiquait un communiqué. Au-delà des attouchements sexuels signalés, deux femmes auraient été victimes de viols caractérisés. Des témoignages avaient alors fait état des groupes d'hommes en bande et décrits comme "arabes" ou "nord-africains".

La politique du gouvernement critiquée

Selon la chaîne publique de la région de Cologne, WDR, affirme que deux interpellations en lien avec ces agressions sexuelles ont eu lieu. Les policiers auraient découvert des vidéos sur des téléphones portables montrant des agressions de femmes. Une feuille de papier, avec des traductions de termes sexuels de l'arabe à l'allemand, aurait également été retrouvée.

Ces nouvelles révélations devraient donc apporter des arguments aux responsables politiques allemands qui font un lien entre ces violences et l'accueil dans le pays de 1,1 million de demandeurs d'asile en 2015. Très critiquée pour sa politique d'ouverture aux réfugiés, la chancelière Angela Merkel a estimé que l'Allemagne devait se confronter "avec détermination" au débat sur l'intégration des étrangers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Allemagne Réfugiés Migrants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants