1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Corée du Sud : immense manifestation à Séoul contre la présidente
1 min de lecture

VIDÉO - Corée du Sud : immense manifestation à Séoul contre la présidente

La présidente Park Geun-Hye est plus que jamais contestée alors qu'elle est impliquée dans un retentissant scandale.

Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays.
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays.
Crédit : AFP
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays.
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays.
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays.
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays.
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays.
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays.
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays. Crédits : AFP
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays. Crédits : AFP
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays. Crédits : AFP
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays. Crédits : AFP
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays. Crédits : AFP
Des centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés dans les rues de Séoul pour dénoncer un scandale dans lequel est impliqué la présidente du pays. Crédits : AFP
1/1
Ludovic Galtier & AFP

Les images captées boulevard Gwanghwamun sont impressionnantes. Et le gouvernement sud-coréen a des raisons de trembler. Des centaines de milliers de personnes en colère (260.000 selon la police, un million d'après les organisateurs) se sont regroupées dans les rues de Séoul pour l'une des plus grandes manifestations antigouvernementales de l'histoire du pays, la troisième en quelques jours. 25.000 policiers ont été dépêchés sur place pour les encadrer et tous les accès à la Maison Bleue ont été bloqués. Leur motivation ? Réclamer la démission de la présidente Park Geun-Hye, accusée d'avoir été sous la coupe de Choi Soon-Si.

Cette dernière, qui se présente comme sa conseillère, aurait profité de son ascendant pour contraindre des groupes industriels nationaux, comme Samsung, à verser de larges sommes à des fondations douteuses, sommes qu'elle aurait ensuite utilisées à des fins personnelles. Autre question posée par les habitants : cette pseudo-conseillère, arrêtée début novembre pour fraude et abus de pouvoir, aurait-elle eu accès à des documents confidentiels ?


La présidente, dont le mandat se termine dans un peu plus d'un an, a présenté plusieurs fois des excuses, limogé de hauts responsables et a même accepté de renoncer à certaines de ses prérogatives, mais en vain. Elle a, par ailleurs, reconnu être responsable du scandale qui implique sa confidente et amie de 40 ans, en ayant été, par amitié, "négligente" et insuffisamment vigilante. Mais elle a démenti des informations selon lesquelles elle aurait participé, sous l'influence de celle que les médias sud-coréens surnomment "Raspoutine", à un culte religieux d'inspiration chamanique. Selon les observateurs de la vie politique sud-coréenne, la présidente devrait réussir à terminer son mandat.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/