1 min de lecture Addiction

Tabac : les États-Unis songent à réduire la quantité de nicotine dans les cigarettes

L'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments songe à réduire la quantité de nicotine présente dans les cigarettes aux États-Unis. Cela pourrait diminuer l'addiction et réduire le nombre de fumeurs.

Des cigarettes (illustration)
Des cigarettes (illustration)
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

Bientôt moins de nicotine dans les cigarettes aux États-Unis ? L'Agence américaine des produits alimentaires et des médicaments a ouvert la porte jeudi 15 mars à une réduction de la quantité de nicotine dans le tabac afin de rendre les cigarettes moins addictives.

L'Agence va solliciter l'avis du public sur la question et "explorer une norme pour réduire la nicotine dans les cigarettes à des niveaux minimalement addictifs ou non addictifs". "Nous faisons aujourd'hui un pas décisif qui pourrait nous rapprocher de notre vision d'un monde où les cigarettes ne créeraient plus de dépendance", a déclaré le délégué de l'Agence, Scott Gottlieb.

Près d'un demi million de personnes meurent chaque année aux États-Unis à cause du tabac, malgré des décennies de campagnes de prévention. Le tabagisme coûte près de 300 milliards de dollars par an en soins de santé et en pertes de productivité, selon l'Agence.

Réduire de 8 millions le nombre de fumeurs

Réduire la quantité de nicotine à un niveau non addictif permettrait de réduire de cinq millions le nombre de fumeurs dès la première année de mise en oeuvre et jusqu'à huit millions en cinq ans, selon une étude publiée dans le New England Journal of Medicine. Le taux de tabagisme pourrait chuter à 1,4% contre 15% aujourd'hui aux États-Unis.

À lire aussi
Peut-on protéger nos jeunes de la drogue ? société
Peut-on préserver nos jeunes de la drogue ?

Les dirigeants d'Altria et R.J. Reynolds, principales entreprises de l'industrie du tabac aux États-Unis, ont exprimé leur intérêt pour cette proposition. Ils se sont engagés à travailler en étroite collaboration avec l'agence sur un processus qui devra s'étendre sur plusieurs années.

"C'est aujourd'hui une demande d'information, et non une proposition de règle, qui constitue la première étape d'un processus pluriannuel qui obligera l'agence à examiner et à résoudre de nombreuses questions complexes", a déclaré Murray Garnick, vice-président exécutif d'Altria Group, Inc. "Altria s'est déjà préparé à toute norme potentielle raisonnable, et nous prévoyons de participer à chaque étape de ce processus".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Addiction Tabac États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants