1 min de lecture Attentat

Somalie : 76 morts dans une explosion à Mogadiscio

Une explosion a causé la mort de 76 personnes à Mogadiscio en Somalie. Un centre de collecte des impôts aurait été visé au carrefour de l’Ex-Kontrool Afgoye.

Un double attentat à la voiture piégée a touché Mogadiscio le 28 octobre 2017
Un double attentat à la voiture piégée a touché Mogadiscio le 28 octobre 2017 Crédit : Mohamed ABDIWAHAB / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

C'est un véritable carnage qui a eu lieu ce samedi 28 décembre. Un attentat au véhicule piégé a fait 76 morts et des dizaines de blessés à Mogadiscio, a appris l'AFP auprès de la police.

L'explosion, qui s'est produite dans un quartier animé de la capitale somalienne, "a été dévastatrice" a déclaré un membre de la police, Ibrahim Mohamed.

"Le nombre de victimes que nous avons confirmé est de 76 morts et 70 blessés. Il pourrait être encore supérieur", a déclaré à l'AFP le directeur du service privé d'ambulances Aamin Ambulance, Abdukadir Abdirahman Haji.

L'attentat s'est produit dans un secteur ou le trafic est très dense en raison d'un poste de sécurité et d'un centre des impôts. "Cela a été dévastateur parce qu'il y avait beaucoup de monde, notamment des lycéens dans des bus", a raconté un autre témoin, Muhibo Ahmed.

Un contexte politique tendu en Somalie

À lire aussi
Portraits de Hayat Boumeddiene et Amedy Coulibaly justice
Attentats de janvier 2015 : ce que l’on sait de la réapparition d’Hayat Boumeddiene

L'attentat, qui n'a pas été revendiqué dans l'immédiat, survient dans un contexte marqué par de multiples actions meurtrières des islamistes shebab. Ces insurgés ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 20.000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

Chassés de Mogadiscio en 2011, ils ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides, y compris dans la capitale, contre des objectifs gouvernementaux, sécuritaires ou civils.

Les attentats du 14 octobre 2017, survenus lors de la guerre civile somalienne, auront marqué pour toujours la capitale. Avec plus de 500 morts et quelque 300 blessés, il s'agit de l'attentat le plus meurtrier de l'histoire de l'Afrique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat Somalie Explosion
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants