1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Serge Atlaoui : "S'ils le tuent, une partie de moi sera morte. L'autre continuera à se battre", dit sa femme
2 min de lecture

Serge Atlaoui : "S'ils le tuent, une partie de moi sera morte. L'autre continuera à se battre", dit sa femme

REPLAY / DOCUMENT RTL - Sabine Atlaoui se trouve en Indonésie et va devoir annoncer à son mari que la Cour suprême a rejeté le recours contre sa condamnation à mort.

Sabine Atlaoui, l'épouse de Serge Atlaoui, condamné à mort en Indonésie
Sabine Atlaoui, l'épouse de Serge Atlaoui, condamné à mort en Indonésie
Crédit : ROMEO GACAD / AFP
Serge Atlaoui : "S'ils le tuent, une partie de moi sera morte. L'autre continuera à se battre", dit sa femme
04:23
micros
La rédaction numérique de RTL

"Cette décision est complètement incompréhensible". Sabine Atlaoui se trouve actuellement en Indonésie, où son mari, Serge, doit être exécuté, après le rejet de son ultime recours ce mardi 21 avril. Cet artisan soudeur de 51 ans, originaire de la région de Metz et père de quatre enfants, est incarcéré depuis dix ans pour trafic de drogue mais il a toujours clamé son innocence, affirmant qu'il n'avait fait qu'installer des machines industrielles dans ce qu'il croyait être une usine d'acrylique, qui abritait en réalité une fabrique clandestine d’ecstasy.

J'avais espoir mais je suis réellement anéantie

Sabine Atlaoui

Sabine Atlaoui a appris cette décision "par des journalistes", aucune annonce officielle ne lui ayant été transmise. "Je n'arrive pas à croire qu'on puisse apprendre cette nouvelle de cette façon, par l'intermédiaire de journalistes", s'étonne-t-elle. L'épouse de Serge Atlaoui espérait que la Cour suprême indonésienne sauve son mari : "Au cours de l'audience précédente, les juges avaient accepté que soient joints les témoignages des coaccusés qui innocentaient mon mari, le rapport de la police (...) J'avais espoir mais je suis réellement anéantie".

Je relance un appel à ce que la France intervienne et je demande aux gens de se mobiliser et je demande à l'Union européenne de s'exprimer sur ce qui se passe ici

Sabine Atlaoui

Selon sa femme, Serge Ataloui n'est actuellement "pas au courant" de la décision de la Cour suprême. Ce sera à elle de lui annoncer la nouvelle, mercredi matin. "Je relance un appel à ce que la France intervienne et je demande aux gens de se mobiliser et je demande à l'Union européenne de s'exprimer sur ce qui se passe ici", affirme-t-elle.

"Je suis déterminée (...) On va continuer à se battre, prévient-elle. Quoi qu'il arrive, la vérité va sortir sur cette affaire. Je ne m'arrêterai pas là (...) S'ils le tuent, une partie de moi sera morte. L'autre continuera à se battre".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/