1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Présidentielle en Ukraine : l'opportunité de retrouver "une légitimité démocratique", selon Serge July
1 min de lecture

Présidentielle en Ukraine : l'opportunité de retrouver "une légitimité démocratique", selon Serge July

CHRONIQUE - Au moment où les Européens élisent leurs députés, les Ukrainiens vont voter pour élire leur président. "Si le vote avait bien lieu ce serait un succès pour Kiev", selon l'éditorialiste Serge July.

Préparatifs du référendum sur l'indépendance de Donetsk en Ukraine, le 8 mai 2014.
Préparatifs du référendum sur l'indépendance de Donetsk en Ukraine, le 8 mai 2014.
Présidentielle en Ukraine : l'élu sera l'interlocuteur principal de Poutine
00:02:50
Présidentielle en Ukraine : l'élu sera l'interlocuteur principal de Poutine
00:02:59
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil

A l'heure où l'Union européenne vote pour élire ses députés, l'Ukraine est appelée aux urnes pour des élections présidentielles. Un scrutin qui pourrait être perturbé par la multiplications des tensions à l'Est du pays.
L'ancien président qui avait réprimé la contestation pro-européenne a été désavoué et depuis il n'y a "plus de légitimité démocratique dans le pays", explique l'éditorialiste Serge July. 

Le favori est un milliardaire pro-européen

L'élection présidentielle a son favori, Petro Porochenko. Il cavale en tête des sondages avec 53% des estimations de vote largement devant Ioulia Timochenko et Vitali Klitschko.

C'est un milliardaire pro-européen qui a fait fortune à la chute de l'empire soviétique dans les années 90. Bonbons, chocolats, télévisions, chantiers navals, autoroutes, rien ne lui échappe. 

"L'oligarque a d'ailleurs été l'un des principaux financiers de la révolution orange", précise Serge July. Il a été ministre des Affaires étrangères et aujourd'hui, il est le directeur de la banque centrale ukrainienne. 

Situation paradoxale à l'Est de l'Ukraine

À lire aussi

La situation est paradoxale à l'Est du pays, entre une relative détente depuis que Vladimir Poutine a retiré les troupes russes des frontières, et un redoublement des tensions avec l'intervention de milices nationales qui prennent le relais d'une armée ukrainienne peu efficace. 

Résultat : les autorités de Kiev estime que deux millions d'Ukrainiens sont privés de vote (sur 46 millions d'habitants). Mais pour Serge July "si le vote a lieu ce sera un succès pour Kiev".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/