1 min de lecture Corée du Nord

Pour Pyongyang, la présidente sud-coréenne est une "vipère"

Le régime nord-coréen n'a pas apprécié que la dirigeante Park Geun-Hye dénonce "le règne de la terreur extrême" en Corée du Nord.

La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye le 24 avril 2015 à Brasilia.
La présidente sud-coréenne Park Geun-Hye le 24 avril 2015 à Brasilia. Crédit : EVARISTO SA / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Après avoir critiqué publiquement le régime nord-coréen, la présidente sud-coréenne en a pris pour son grade ce lundi 18 mai, se faisant traiter de "vipère" par Pyongyang. Park Geun-Hye avait dénoncé vendredi à Séoul le comportement "provocateur" de la Corée du Nord après un récent test de missile balistique et évoqué "le règne de terreur extrême" après l'annonce, non confirmée, de l'exécution du ministre de la Défense nord-coréen,

"Elle profère un tourbillon de remarques inconsidérées afin d'intensifier la confrontation", a accusé l'agence officielle nord-coréenne KCNA. "Aux yeux des gens, elle rappelle une vipère", ajoute l'agence qui n'a en revanche fait aucune allusion au ministre Hyon Yong-Chol, qui aurait été exécuté le 30 avril, se bornant à accuser la présidente sud-coréenne de "déblatérer (...) comme une somnambule".

Si l'exécution était confirmée, les spécialistes en doutant, il s'agirait d'une nouvelle démonstration du caractère impitoyable du jeune dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, qui fin 2013, avait fait exécuter son oncle et ancien mentor, Jang Song-Thaek, accusé entre autres de corruption et de trahison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corée du Nord Corée du Sud Diplomatie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants