1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Nouvelle-Calédonie : premier bilan "plutôt rassurant" après le passage du cyclone Pam
2 min de lecture

Nouvelle-Calédonie : premier bilan "plutôt rassurant" après le passage du cyclone Pam

Si le passage de Pam a été dévastateur pour le Vanuatu, le cyclone semble avoir relativement épargné la Nouvelle-Calédonie.

Le cyclone Pam a touché le Pacifique Sud le 13 mars 2015, faisant beaucoup de dégâts dans l'archipel du Vanuatu.
Le cyclone Pam a touché le Pacifique Sud le 13 mars 2015, faisant beaucoup de dégâts dans l'archipel du Vanuatu.
Crédit : Handout / NOAA / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Après son passage dévastateur sur l'archipel de Vanuatu, le puissant cyclone Pam est passé ce samedi 14 mars à l'est de la Nouvelle-Calédonie n'a pas engendré de dégâts majeurs et le premier bilan est "plutôt rassurant", selon la sécurité civile de l'archipel. "L'électricité est coupée à Maré, deux toits et des arbres ont été arrachés mais il n'y a pas de victimes selon les premières informations", a déclaré Olivier Ciry, porte-parole de la direction de la sécurité civile.

La gendarmerie de Maré, île de 5.900 habitants, a indiqué qu'une houle avec des creux de 5 à 7 mètres, des trombes d'eau et des rafales de vent à plus de 100 km/h étaient observés. "Il y a beaucoup de vent avec de grosses rafales et de la pluie, surtout au début de l'après-midi samedi. Tout le monde est enfermé dans sa maison", a déclaré une habitante de la tribu de Netche sur l'île de Maré.

L'alerte cyclonique maximale n°2 , qui oblige les habitants à rester confinés, est toujours en vigueur sur les îles de Maré et de Lifou. Selon la sécurité civile, Pam, puissant cyclone classé en catégorie 5, a accéléré sa course et s'éloigne désormais des côtes de la Nouvelle-Calédonie à une vitesse de 33 km/h. "La trajectoire du phénomène nous a plutôt porté chance", a également indiqué M.Ciry.  

Toujours en alerte

Samedi en fin d'après-midi, trois communes du sud de l'archipel demeuraient toutefois en alerte cyclonique 1, tandis que le reste du territoire était en pré-alerte. À Nouméa, pluies et vents ont été observés toute la journée de samedi, mais le phénomène a été peu ressenti.

À lire aussi

En revanche au Vanuatu, archipel situé à 500 kilomètres à l'est de la Nouvelle-Calédonie, les dégâts sont considérables. L'Unicef Nouvelle-Zélande a évoqué ce qui pourrait être "l'une des pires (catastrophes naturelles) de l'histoire du Pacifique"."À Port-Vila (capitale du pays), la situation est catastrophique, tous les bateaux du port sont couchés, tous les arbres aussi et il y a de l'eau partout", a déclaré un résident à la radio RRB, lors d'un bref échange téléphonique.

Toutes les communications avec cet archipel mélanésien de 270.000 habitants sont désormais interrompues. À Nouméa, une réunion de crise pour l'envoi de secours, en coordination avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande, devait avoir lieu samedi au haut-commissariat de la République.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/