1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Pourquoi des joueurs de football américain se sont agenouillés pendant l'hymne
2 min de lecture

Pourquoi des joueurs de football américain se sont agenouillés pendant l'hymne

REPLAY - DIAPORAMA - En signe de protestation, certains joueurs de NFL ont décidé de poser un genou à terre pendant l'hymne national. Un acte qui a créé une vive polémique aux États-Unis.

Plus d'une centaine de joueurs ont posé un genou à terre pour dénoncer le racisme aux États-Unis
Plus d'une centaine de joueurs ont posé un genou à terre pour dénoncer le racisme aux États-Unis
Crédit : ANDY LYONS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Plus d'une centaine de joueurs ont posé un genou à terre pour dénoncer le racisme aux États-Unis
Pendant l'hymne américain, la tradition veut que tous les joueurs se lèvent
Si tous n'ont pas souhaité s'agenouiller, la solidarité était réelle
La solidarité et l'unité étaient d'actualité en pleine polémique entre les joueurs de NFL et Donald Trump
Agenouillés ou debout, tous se sont serrés les coudes face à l'ampleur du scandale
Agenouillés ou debout, tous se sont serrés les coudes face à l'ampleur du scandale
Certains joueurs ont en effet préféré se tenir par les bras plutôt que de poser un genou à terre
En groupe ou en solitaire, les gestes de contestation étaient très nombreux en NFL dimanche 24 septembre
Alejandro Villanueva, un ancien militaire, était le seul joueur des Pittsburgh Steelers à être sorti des vestiaires pour l'hymne national
Pendant l'hymne, certains joueurs ont levé le poings rappelant l'historique podium des JO de Mexico en 1968
Plus d'une centaine de joueurs ont posé un genou à terre pour dénoncer le racisme aux États-Unis Crédits : ANDY LYONS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Pendant l'hymne américain, la tradition veut que tous les joueurs se lèvent Crédits : Crédit TASOS KATOPODIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Si tous n'ont pas souhaité s'agenouiller, la solidarité était réelle Crédits : Steven Ryan / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
La solidarité et l'unité étaient d'actualité en pleine polémique entre les joueurs de NFL et Donald Trump Crédits : Brett Carlsen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Agenouillés ou debout, tous se sont serrés les coudes face à l'ampleur du scandale Crédits : Patrick Smith / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Agenouillés ou debout, tous se sont serrés les coudes face à l'ampleur du scandale Crédits : Rey Del Rio / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Certains joueurs ont en effet préféré se tenir par les bras plutôt que de poser un genou à terre Crédits : JONATHAN DANIEL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
En groupe ou en solitaire, les gestes de contestation étaient très nombreux en NFL dimanche 24 septembre Crédits : GETTY IMAGES / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Alejandro Villanueva, un ancien militaire, était le seul joueur des Pittsburgh Steelers à être sorti des vestiaires pour l'hymne national Crédits : Joe Robbins / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Pendant l'hymne, certains joueurs ont levé le poings rappelant l'historique podium des JO de Mexico en 1968 Crédits : Brett Carlsen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
1/1
Claire Gaveau
Claire Gaveau

La tension est maximale entre les sportifs américains et Donald Trump. En première ligne ? Les athlètes de la NFL, l'équivalent de la NBA en football américain. Ce week-end, de nombreux athlètes ont en effet décidé de poser un genou à terre. Une manière de manifester leur mécontentement et ainsi rompre avec la tradition de se tenir debout pendant l'hymne national, qui retentit avant chaque rencontre de NFL.

L'origine du geste remonte à l'été 2016, lorsque l'ancien "quarterback" des San Francisco 49ers Colin Kaepernick l'avait effectué - et provoqué un scandale national - pour protester contre les meurtres de plusieurs Noirs abattus par des policiers blancs.

Une attitude que ne supporte pas le pensionnaire de la Maison Blanche. Vendredi 22 septembre, Donald Trump a alors déclenché une véritable polémique en visant directement, mais sans le citer, l'ancien athlète. "Est-ce que vous n'aimeriez pas voir un de ces propriétaires de NFL dire, quand quelqu'un manque de respect à notre drapeau, 'sortez-moi ce fils de pute du terrain, il est viré, viré !'", a-t-il asséné lors d'un meeting dans l'Alabama.

Et Donald Trump ne s'est pas arrêté là, continuant de jeter de l'huile sur le feu dimanche 24 septembre. Sur Twitter, le président américain a ainsi expliqué que le boycott des matches pourrait être une façon de se débarrasser de ces gestes. 

À lire aussi

Des sorties qui ont déclenché une véritable polémique aux États-Unis. Effet boule de neige aidant, plus de 150 joueurs se sont agenouillés au quatre coins du pays dimanche 24 septembre alors que retentissait The Star-Spangled-Banner, l'hymne américain. "C'est fou de voir que le président condamne nos protestations silencieuses contre l'injustice, l'intolérance et le racisme qui empoisonnent notre pays", a notamment expliqué Richard Sherman, l'une des plus grandes stars de la NFL.

Des gestes symboliques

Mettre un genou à terre n'est d'ailleurs pas le seul geste repris sur les terrains de la NFL. Certains joueurs noirs ont en effet levé le poing, imitant ainsi le geste aujourd'hui historique de Tommie Smith et John Carlos, deux athlètes américains présents sur le podium des Jeux olympiques de Mexico en 1968.

Enfin, d'autres footballeurs ont de leur côté décidé de boycotter intégralement l'hymne national, restant cloîtrés aux vestiaires. Alejandro Villanueva était ainsi le seul joueur des Steelers de Pittsburgh sur le terrain, avec la main sur le cœur, alors que retentissait The Star-Spangled-Banner dans les allées du stade.

À écouter

Pourquoi des joueurs de football américain se sont agenouillés pendant l'hymne
03:17
La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/