1 min de lecture Migrants

Mercredi noir en Egée orientale : au moins 10 morts dont 7 enfants entre Turquie et Grèce

Un bilan provisoire fait état d'au moins 10 personnes décédées, dont 7 enfants, entre la Turquie et la Grèce, alors qu'elles se trouvaient à bord d'embarcations de migrants.

Des réfugiés secourus en pleine mer Égée.
Des réfugiés secourus en pleine mer Égée. Crédit : AFP
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

Malgré les dispositions prises par les États membres de l'Union européenne, la crise des migrants s'accentue. Mercredi, en mer Égée, plusieurs personnes ont perdu la vie alors qu'elles étaient à bord d'embarcations de migrants qui tentaient de rejoindre les cotes européennes. Selon les premiers bilans, plusieurs enfants se trouveraient parmi les victimes du drame. "La situation est très confuse. On ignore combien étaient vraiment à bord", a déclaré une porte-parole de la police portuaire tandis que les médias locaux relataient que des enfants avaient été transférés dans un état critique dans un dispensaire proche de Molyvos, sur l'île de Lesbos. 

Au large de cette île, où des centaines de migrants affluent depuis des mois, une vaste opération de secours se poursuivait pour venir en aide à 240 personnes dont beaucoup souffrant d'hypothermie avaient été recueillies après le naufrage d'une barque en bois transportant un nombre indéterminé de migrants. Des vents violents soufflaient sur toute la zone où les sauveteurs avaient retrouvé dans la soirée un homme et deux enfants noyés dans ce naufrage. Des patrouilleurs grecs et un hélicoptère, avec le renfort de nombreux pêcheurs, et même d'habitants de l'île accourus avec des jet-skis participaient aux opérations.

En réaction à ce nouvel incident tragique, le ministre grec de la Marine a déploré les actions inefficaces de la police portuaire qui ne peut que subir la situation, et a exhorté l'Europe a répondre par des solutions plus adéquates. La priorité de l'Europe doit rester la réinstallation dans la sécurité des réfugiés en provenance de leurs pays d'origine", via notamment l'octroi "de visas humanitaires et de permis de regroupement familial, pour études et soins médicaux" a-t-il plaidé, cité par un communiqué. "Tant que l'Europe cultivera les égoïsmes nationaux, les passeurs feront d'énormes chiffres d'affaires au détriment de la vie des réfugiés", a-t-il ajouté. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Réfugiés Grèce
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants