1 min de lecture Mali

Mali : un civil décapité par Aqmi en plein marché

Soupçonnant un civil malien de travailler pour les forces françaises au Mali, Aqmi a tué l'homme par balle puis l'a décapité.

Aqmi a trainé sa victime au milieu d'un marché pour faire de son exécution un exemple (illustration).
Aqmi a trainé sa victime au milieu d'un marché pour faire de son exécution un exemple (illustration). Crédit : Sebastien RIEUSSEC / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a tué par balle puis décapité jeudi un civil malien qu'elle accusait de travailler pour les forces françaises au Mali, ont rapporté des sources sécuritaires ce dimanche 22 mars.

"Un civil malien accusé de collaborer avec les forces françaises de l'opération Barkhane a été tué par balle et décapité par Aqmi cette semaine", a déclaré une source militaire africaine au sein de la Minusma, la force de l'ONU au Mali.

En plein milieu d'un marché

Les faits se sont produits "en public lors de la foire de la localité de Tichift", une des principales villes du nord du Mali, a indiqué la même source. "À Tichift (...) les combattants d'Aqmi ont fait venir en plein marché un homme, Mohamed Mahmoud Ag Oumar. Il était accusé de travailler pour les forces françaises. Il a été exécuté et décapité", a affirmé une source sécuritaire régionale.

Elle a ajouté que les combattants d'Aqmi ont, sur les mêmes lieux, distribué un communiqué pour "mettre en garde" les autres "informateurs" des forces françaises. Dans ce communiqué, l'organisation jihadiste menace d'"appliquer le même (traitement) à tous les autres traîtres qui travaillent contre l'islam pour le compte des forces étrangères dans le (...) nord du Mali", a indiqué la même source.

Carte de localisation des moyens engagés dans l'opération Barkhane au Sahel.
Carte de localisation des moyens engagés dans l'opération Barkhane au Sahel. Crédit : ABM/DMK, P.DERÉ/A.BOMMENEL / AFP
À lire aussi
Un convoi de l'armée française au Mali (illustration) intervention française au Mali
Deux militaires français tués au Mali : ce que l'on sait

Le nord du Mali est tombé au printemps 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, dont Aqmi. Ils ont été en grande partie chassés par l'opération Serval, lancée à l'initiative de la France en janvier 2013, à laquelle a succédé en août 2014 l'opération Barkhane, dont le rayon d'action s'étend à l'ensemble de la zone sahélo-saharienne. Mais des zones entières du nord du Mali échappent encore au contrôle du pouvoir central.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mali Aqmi Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants