1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le doyen de l'humanité est mort à 111 ans
2 min de lecture

Le doyen de l'humanité est mort à 111 ans

Un New-Yorkais d'origine polonaise, reconnu comme l'homme le plus vieux au monde, est décédé ce dimanche. Il avait 111 ans.

L'homme reconnu comme l'homme le plus vieux au monde est décédé ce dimanche 8 juin aux États-Unis (illustration).
L'homme reconnu comme l'homme le plus vieux au monde est décédé ce dimanche 8 juin aux États-Unis (illustration).
Crédit : AFP / DAMIEN MEYER
La rédaction numérique de RTL & AFP

Alexander Imich était né le 4 février 1903 dans le sud de la Pologne, à l'époque partie de l'Empire russe. Son décès a été confirmé ce lundi 9 juin par le Guinness des Records. Le livre lui avait octroyé ce titre le 8 mai dernier, à 111 ans et 93 jours.

Sa santé avait récemment décliné selon sa nièce Karen Bogen, mais il était suffisamment alerte en avril et mai pour avoir donné plusieurs interviews, sur le secret de sa longévité qu'il attribuait à de bons gènes. "Ce n'est pas comme si c'était le prix Nobel", avait-il alors expliqué, modeste, au New York Times. "Je n'aurais jamais cru que je vivrais si vieux".

Don de son corps à la sciences

Alexander Imich avait aussi attribué sa longévité au fait qu'avec sa femme Wela ils n'avaient jamais eu d'enfants. Il avait toujours peu mangé, ne buvait jamais d'alcool et faisait de l'exercice, avait-il ajouté. Plus jeune, il aimait aussi nager.

Il avait immigré aux États-Unis avec son épouse peintre en 1951, s'installant d'abord dans le Connecticut (nord-est). Ce spécialiste de para-psychologie, qui avait publié un livre à 92 ans, et avait aussi étudié la zoologie et la chimie, vivait seul dans une résidence pour personnes âgées depuis le décès de sa femme en 1986, entouré de ses peintures, dans le quartier d'Upper West side.

Selon un ami, Alexander Imich a fait don de son corps à l'hôpital de Mount Sinai à New York. Le Guinness a précisé enquêter pour savoir à qui revenait désormais le titre d'homme le plus âgé au monde.

66 femmes plus âgées à la mi-mai

Le "supercentenaire", qui parlait cinq langues dont le polonais et le russe, était devenu l'homme le plus vieux du monde après le décès en avril de l'Italien Roberto Licata, mort à 111 ans et 357 jours, selon le Groupe de recherche gérontologique de Torrance, en Californie.

Il n'était pas, de loin, la personne la plus vieille au monde : 66 femmes étaient plus âgées que lui à la mi-mai, selon le même Groupe de recherche gérontologique. La plus âgée est une Japonaise de 116 ans, Misao Okawa, née le 5 mars 1898, selon le Guinness des records. Selon les estimations du Groupe de recherche de Torrance, le monde compte actuellement entre 300 et 450 supercentenaires (plus de 110 ans).

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/