1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. La Russie fête "sa victoire" de 1945 en grande pompe
2 min de lecture

La Russie fête "sa victoire" de 1945 en grande pompe

EN IMAGES - La Russie célébrait samedi, sans ses alliés occidentaux le 70e anniversaire de "sa" victoire sur l'Allemagne nazie.

Des militaires paradent pour le 70ème anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale
Des militaires paradent pour le 70ème anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale
Des militaires paradent pour le 70ème anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale
Le nouveau char Armata T-14
Un vétéran sur la place rouge le 9 mai
Vladimir Poutine a remercié la Grande-Bretagne, la France et les Etats-Unis pour leur contribution à la victoire
Vladimir Poutine aux côtés du Premier ministre chinois Xi Jinping
Le défilé était aussi une démonstration de force des capacités militaires de la Russie
Un groupe de soldats devant le Kremlin
Des militaires paradent pour le 70ème anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale
Le nouveau char Armata T-14
Un vétéran sur la place rouge le 9 mai
Vladimir Poutine a remercié la Grande-Bretagne, la France et les Etats-Unis pour leur contribution à la victoire
Vladimir Poutine aux côtés du Premier ministre chinois Xi Jinping
Le défilé était aussi une démonstration de force des capacités militaires de la Russie
Un groupe de soldats devant le Kremlin
1/1
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Seize mille soldats, 194 unités blindées ainsi que 143 avions de chasse et hélicoptères paradent devant le Kremlin à l'occasion du 70e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie. Entre démonstration de force et propagande politique, le Kremlin a mis le paquet sur les commémorations qui se déroulent dans une vingtaine de villes russes de Kaliningrad, l'enclave russe en Europe, à Vladivostok dans l'Extrême-orient russe. 

Vladimir Poutine peut se targuer d'accueillir les dirigeants de puissances émergentes comme les présidents chinois Xi Jinping et indien Pranab Mukherjee, son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi ou cubain Raul Castro, ainsi que le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, pour une parade militaire à l'ampleur inédite qui fait la part belle aux nouveaux armements russes. 

Boycott des dirigeants occidentaux

Malgré l'apparent succès des commémorations, la plupart des dirigeants occidentaux ont refusé l'invitation de Vladimir Poutine de participer aux événements du 9 mai. L'annexion de la Crimée et la poursuite des tensions entre les forces séparatistes et l'armée ukrainienne dans l'Est du pays ont poussé au boycott des cérémonies. 

Pour sauver les apparences, le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius a été dépêché par Paris pour représenter la France. Discret, ce dernier devait se cantonner au dépôt d'une gerbe devant la tombe du soldat inconnu, avant d'être reçu au Kremlin mais sans participer au défilé. La chancelière allemande Angela Merkel ne viendra que le lendemain se recueillir et s’entretenir avec le président Vladimir Poutine au sujet de l’Ukraine. 

Poutine remercie les Alliés pour leur "contribution" à la victoire de 1945

À lire aussi

Pas rancunier, Vladimir Poutine a loué la "contribution" des Alliés dans la victoire en 1945 contre l'Allemagne nazie. "Il faut rappeler que c'est l'Armée rouge qui, au terme d'un assaut dévastateur sur Berlin, a mis un point final à la guerre contre l'Allemagne hitlérienne", a déclaré le président russe lors d'un discours devant les quelque 16.000 soldats rassemblés sur la place Rouge.

"Je remercie les peuples de Grande-Bretagne, de France et des Etats-Unis pour leur contribution à la victoire. Je remercie les différents pays antifascistes qui ont pris part aux combats contre les nazis dans les rangs de la résistance et dans la clandestinité", a ajouté Vladimir Poutine, avant une minute de silence en mémoire des victimes de la guerre, une première dans l'histoire des cérémonies du 9 mai en Russie.

L'Union soviétique est le pays qui a eu le plus de victimes durant la Seconde guerre mondiale avec près de 27 millions de morts

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/