1 min de lecture Corée du Nord

Kim Jong-un veut constituer son "groupe de plaisirs"

Le leader nord-coréen Kim Jong-un oblige des jeunes filles à rejoindre son "groupe de plaisirs".

Le leader de la Corée du Nord contraint des jeunes filles de 13 ou 14 ans à le "divertir".
Le leader de la Corée du Nord contraint des jeunes filles de 13 ou 14 ans à le "divertir". Crédit : KNS / KCNA / AFP
Elia Dahan
Elia Dahan
Journaliste RTL

Kim Jong-un a lancé la chasse aux jeunes femmes. Le leader nord-coréen a ordonné la création d'un nouveau "groupe de plaisirs" comme le révèle le Telegraph. Maintenant qu'un délai de trois ans est passé depuis le décès de son père, le "Guide suprême" peut constituer ses nouvelles troupes de femmes d'agréments.

Après avoir fait le ménage dans ses rangs, il a congédié l'ancien "groupe de plaisirs", avant de leur faire promettre de garder le silence sur les informations qu'elle possèdent sur feu Kim Jong-il, comme le rapporte au Telegraph le professeur Shigemura, spécialiste de la Corée du Nord.

Sélectionnées à partir de 13 ou 14 ans

Les jeunes femmes qui constituaient le "groupe de plaisirs" du leader étaient payées plus de 3.600 euros pour les plus jolies. Leurs missions : "divertir" le leader de la nation en dansant et chantant, et très souvent en devenant des concubines. Les autres recrues touchaient la moitié de cette somme et étaient destinées aux tâches ménagères. Chacune d'entre elles étaient logées dans le palais présidentiel.

Cette tradition des femmes d'agréments remonte au fondateur de la Corée du Nord, Kim Il-sung, Président de 1974 à 1992. Il envoyait des émissaires chargés de sélectionner les jeunes filles de 13 ou 14 ans dans les campagnes. Les parents ne pouvaient s'opposer au départ de leur enfant qui était recruté pour servir le leader de la nation dans le cadre d'une mission du gouvernement.

"Une démonstration de la puissance sexuelle du leader"

À lire aussi
Un exercice de frappe de missiles ordonné par Kim Jong Un le 9 mai 2019 diplomatie
La Corée du Nord tire de nouveau "deux projectiles non identifiés"

Les jeunes coréennes devaient être disponibles à n'importe quel moment. Et, quand elles atteignaient la vingtaine, l'âge fatidique de la retraite, beaucoup d'entre elles épousaient des officiers célibataires. "Cela dure depuis trois générations dans la famille au pouvoir, analyse le professeur Shigemura. C'est devenu une tradition ainsi qu'une démonstration du pouvoir du leader sur le peuple et de sa puissance sexuelle."

Lire la suite
Corée du Nord Kim Jong-Un International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants