1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Japon : une femme accusée d'avoir coulé quatre nourrissons dans du béton
1 min de lecture

Japon : une femme accusée d'avoir coulé quatre nourrissons dans du béton

La quinquagénaire s'est rendue à la police le 20 novembre et a affirmé avoir coulé dans le béton quatre bébés à qui elle avait donné naissance, dans les années 1990.

Un policier à Kobe, au Japon (illustration)
Un policier à Kobe, au Japon (illustration)
Crédit : STR / JIJI PRESS / AFP
Eléanor Douet & AFP

L'histoire fait froid dans le dos. Une Japonaise a été arrêtée par la police à Osaka, mardi 21 novembre, après avoir affirmé avoir caché les corps de quatre nourrissons qu'elle avait mis au monde dans les années 1990, en les coulant dans du béton.

Lundi, la suspecte, une quinquagénaire, a indiqué aux policiers avoir donné naissance à quatre enfants entre 1992 et 1997, avant de dissimuler leurs corps chez elle, a expliqué à l'AFP, un porte-parole de la police, sans donner plus de détails. 

Après ces confessions glaçantes, les policiers se sont rendus au domicile de la suspecte. Sur place ils ont retrouvé quatre seaux bétonnés dans un placard de son appartement, où elle vivait avec un fils. Des analyses au scanner ont révélé que chaque seau semblait contenir des ossements de bébés, selon le quotidien Asahi Shimbun.

Des aveux deux décennies plus tard

Leur mère présumée a expliqué aux enquêteurs que lors de leurs naissances, elle ne pensait pas avoir les moyens d'élever ces nourrissons, et qu'elle n'avait personne à qui en parler, a rapporté la chaîne publique NHK.

À lire aussi

Les enquêteurs cherchent encore à déterminer si elle a tué les bébés à leur naissance ou s'ils étaient morts-nés, selon les médias locaux. Les raisons qui l'ont poussée à se présenter d'elle-même à la police lundi soir, deux décennies après les faits, restaient pour le moment inconnues.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/