1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Italie : le village de Riace reprend vie grâce aux migrants
1 min de lecture

Italie : le village de Riace reprend vie grâce aux migrants

REPLAY - Le village italien de Riace, déserté par ses habitants, a été ressuscité après avoir ouvert ses portes aux migrants en 1998. La ville est un modèle d'intégration réussi.

Philippe Robuchon
Philippe Robuchon
Crédit : Elodie Grégoire
Italie : le village de Riace reprend vie grâce aux migrants
13:04
Philippe Robuchon

Riace, un petit village du sud de l'Italie perdu au milieu de la Calabre, a été destiné à disparaître à cause d'un exode rural massif de ses habitants. Aujourd'hui, il est devenu l'un des bourgs les plus connus d'Europe, repeuplé grâce à l'immigration. En juillet 1998, une embarcation avec 300 Kurdes à bord, échouée sur la côte, avait été accueillie à bras ouverts par les riverains. C'est le déclic, des Afghans, des Africains et d'autres réfugiés de différentes nationalités sont arrivés à leur tour pour redonner vie peu à peu à la petite ville. 

17 ans plus tard, Riace revit. Les vieilles maisons ont été rénovées pour l’hébergement des migrants. Des écoles ont été rouvertes pour la scolarisation des enfants mais aussi des adultes. La réussite d'intégration de la ville fait réfléchir malgré la polémique des récents drames en Méditerranée. Notons que cet incroyable phénomène de repeuplement a été possible grâce aux actions menées par un ancien enseignant qui est actuellement le maire du village. Il s'est battu auprès de l'État et de l'Europe afin d'obtenir des financements pour l'installation de ces réfugiés sur place. Il estime que la venue de ces migrants a permis de sauver son village.

Les migrants qui sont arrivés ici sont des personnes utiles. Ils nous ont permis de reconstruire et de rouvrir les écoles, de relancer les ateliers d'artisanat pour redonner vie au village.

Le maire de Riace

Riace offre donc une véritable deuxième chance pour les étrangers en quête d'une meilleure condition de vie mais aussi pour les habitants qui ont décidé de ne pas quitter le village. Par exemple, un jeune riverain de 25 ans a pu rester en Calabre grâce à son emploi d'enseignant dans une des quatre classes ouvertes. 

RTL vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/