1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Italie-France : des enfants migrants forcés de se prostituer pour passer la frontière
1 min de lecture

Italie-France : des enfants migrants forcés de se prostituer pour passer la frontière

Plus de 1.900 très jeunes migrantes - dont au moins 160 petites filles - sont concernées, d'après le rapport de l'ONG Save the Children.

Un migrant tient une pancarte à Vintimille, en Italie, près de la frontière, en 2015 (Images d'archives)
Un migrant tient une pancarte à Vintimille, en Italie, près de la frontière, en 2015 (Images d'archives)
Crédit : JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP
Floriane Valdayron

Une fois de plus, un document replace l'Europe devant ses responsabilités. Un rapport en italien publié le 27 juillet par l'ONG Save the Children dénonce la prostitution forcée des jeunes migrants pour pouvoir franchir la frontière Italie-France. Plus de 1.900 jeunes filles dont au moins 160 enfants ont ainsi été sexuellement exploitées entre les mois de janvier 2017 et mars 2018. 

Il s'agit notamment "de filles très jeunes et particulièrement à risque, qui circulent parmi le flot invisible de migrants mineurs non accompagnés en transit à la frontière nord de l’Italie, et qui, dans l’espoir de retrouver leurs proches dans d’autres pays européens, sont privées du pouvoir de voyager en toute légalité et sécurité", décrit dans le rapport Raffaela Milano, la directrice des programmes Italie-Europe de Save the Children, reprise par The Guardian en anglais.

Les principales victimes de cette forme de prostitution sont originaires d'Afrique subsaharienne. Quand ils n'ont pas les moyens de payer la somme demandée par les passeurs pour venir en France (variant entre 50 et 150 euros, d'après Save the Children), les mineurs sont contraints de s'adonner à des actes sexuels. L'ONG recense également des cas de prostitution à Rome, en Sardaigne, en Vénétie, dans les Abruzzes et dans les Marches, en échange d'un toit ou de nourriture. 

Un rapport plus que préoccupant qui vient s'ajouter à celui publié par l'organisation Oxfam en juin dernier. On peut notamment y lire comment "des enfants d’à peine 12 ans sont maltraités, détenus et renvoyés illégalement en Italie par la police des frontières françaises". Il a d'ailleurs fallu attendre le 7 juillet pour que le délit de solidarité, qui punissait tout citoyen venant en aide à un migrant, soit aboli par le Conseil constitutionnel.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.