2 min de lecture Iran

Iran : les internautes se mobilisent pour que les femmes aient le droit de danser

Les condamnations en série de danseurs iraniens et une campagne anti-réseaux sociaux fait gronder une polémique en Iran.

Des femmes à Téhéran, en Iran (illustration)
Des femmes à Téhéran, en Iran (illustration) Crédit : AMIR HESAMI / AFP
104761573555224952563
Clémence Bauduin
Journaliste

Un film intitulé "Mauvaise voie", diffusé vendredi 6 juillet sur la première chaîne de télévision iranienne, fait polémique. S'attelant à traiter des effets néfastes des réseaux sociaux, il met en scène les témoignages d'utilisateurs, filmés à contre-jour, accusés d'avoir promu la danse en ligne. La réalisation s'attache notamment à convaincre que ces personnes ont été conduites à publier sur internet du contenu contraire à la loi ou à la morale islamique et représentant un danger pour les "valeurs familiales" et la société iranienne.

Selon le quotidien Haft-e Sobh, proche des conservateurs, les utilisateurs "invités" à s'exprimer sont des "stars" iraniennes d'Instagram - rare réseau social international non bloqué ou filtré en Iran -, arrêtées par la police à une date inconnue puis remises en liberté. L'une des "repenties" du film, identifiée comme étant Maedeh Hojabri, aurait été reconnue par nombre de ses "fans" en ligne. 

La jeune femme qui aurait 18 ans se serait fait connaître sur Instagram notamment pour ses vidéos la montrant en train de danser dans sa chambre sur de la variété iranienne ou de la pop internationale. Dans ces clips, la danseuse ne porte pas de voile et laisse apparaître son nombril ainsi qu'un tatouage à la hanche. Elle a été identifiée comme la personne finissant par admettre, en pleurs dans le documentaire, que "danser était un crime", avant d'ajouter "mais je n'ai jamais rien publié de mal sur Instagram, jamais". 

À lire aussi
Des nuages (illustration) Iran
L'Iran accuse Israël de "vol de nuages"

"Danser n'est pas un crime"

La loi en vigueur en Iran depuis la révolution islamique de 1979 interdit la danse en public et impose aux femmes de porter le voile et de couvrir leur corps d'un vêtement long dans l'espace public. Et le présentateur, lors de la diffusion du film, ne se prive pas de donner son avis. "Sur Instagram, il y a des gens comme vous et vos amis qui (...) publient des photos choquantes pour la majorité des Iraniens", accuse-t-il.

La polémique se fait entendre aussi sur les réseaux sociaux, notamment Twitter. Sous le mot-dièse #Beraghs_ta_Beraghsim - "Danse et nous danserons" en persan -, ou #DancingIsNotACrime - "Danser n'est pas un crime" en anglais - fleurissent des vidéos d'utilisateurs se filmant en train de remuer seuls ou en groupe pour revendiquer leur liberté de danser.

"Pourquoi Maedeh Hojabri a-t-elle été arrêtée?", demande un internaute accompagnant son message d'une vidéo de trois hommes en uniforme vert olive exécutant une chorégraphie sous une frise aux couleurs de la République islamique, dans ce qui pourrait être une caserne. Une autre campagne, #BanIRIB ("Interdisez IRIB") appelle de son côté le gouvernement américain a prendre de nouvelles sanctions économiques contre la télévision d'État iranienne.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Iran Danse Liberté
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794064845
Iran : les internautes se mobilisent pour que les femmes aient le droit de danser
Iran : les internautes se mobilisent pour que les femmes aient le droit de danser
Les condamnations en série de danseurs iraniens et une campagne anti-réseaux sociaux fait gronder une polémique en Iran.
https://www.rtl.fr/actu/international/iran-les-internautes-se-mobilisent-pour-que-les-femmes-aient-le-droit-de-danser-7794064845
2018-07-11 09:19:14
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7iNPP6sg4tsVPiTS7-IZoA/330v220-2/online/image/2014/1129/7775655427_teheran-en-iran-une-femme-brave-l-interdit-en-dansant-dans-le-metro.jpg