1 min de lecture Irak

Irak : les frappes françaises contre Daesh se précisent en vue de la bataille de Mossoul

RÉACTION - Le porte-avions Charles de Gaulle participe au dispositif qui prépare la grande bataille de Mossoul en Irak. Les Rafale sont entrés en action pour appuyer la coalition internationale qui va tenter de reprendre la ville.

Stéphane Carpentier et Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière & Stéphane Carpentier
>
Les militaires français dressent un premier bilan de leurs frappes en Irak et en Syrie Crédit Image : Laurence Geai/SIPA | Crédit Média : Brice Dugénie | Durée : | Date : La page de l'émission
Brice Dugénie et Clémence Bauduin

Après 30 heures d'opération, les militaires français dressent un premier bilan de leurs préparatifs en vue de la bataille de Mossoul. Les forces de la coalition vont bientôt lancer une importante offensive pour reprendre ce dernier grand bastion de l’État islamique. "Trois patrouilles de Rafale ont mené des missions de combat hier dans le nord de l'Irak, explique le contre-amiral Olivier Lebas qui commande les opérations sur le porte-avions Charles-de-Gaulle. Ces missions ont consisté à appuyer les forces de sécurité irakiennes qui étaient engagées au sol".

Ces opérations s'intègrent dans une "mission d'appui" pour aider notamment les troupes irakiennes déployées au sol. "Trois frappes" majeures ont permis la destruction de quatre positions militaires occupées par les combattants de Daesh. Désormais Mossoul fait partie des priorités, mais l'amiral précise que la grande bataille de Mossoul, dernière grande ville tenue par Daesh en Irak, n'a pas encore commencé. "Daesh a déjà perdu de grandes villes. L'objectif final de la coalition est la chute totale de Daesh, qui passe par la chute de Raqqa et la chute de Mossoul", détaille Olivier Lebas. 

"Les préparatifs de Mossoul sont clairement une priorité de la coalition, assure le contre-amiral. Les opérations aériennes se poursuivent partout où se trouve Daesh, aussi bien en Irak qu'en Syrie. Il s'agit d'un combat global." Dans ce combat global, les 1.850 marins du Charles-de-Gaulle apportent leur contribution au côté des Rafale de l'armée de l'air, qui participent aux frappes depuis la Jordanie et les Émirats Arabes unis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Irak Daesh Charles de Gaulle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785074704
Irak : les frappes françaises contre Daesh se précisent en vue de la bataille de Mossoul
Irak : les frappes françaises contre Daesh se précisent en vue de la bataille de Mossoul
RÉACTION - Le porte-avions Charles de Gaulle participe au dispositif qui prépare la grande bataille de Mossoul en Irak. Les Rafale sont entrés en action pour appuyer la coalition internationale qui va tenter de reprendre la ville.
https://www.rtl.fr/actu/international/irak-les-frappes-francaises-contre-daesh-se-precisent-en-vue-de-la-bataille-de-mossoul-7785074704
2016-10-01 15:57:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kbxiCAmo7ALoS8HUb_Mqow/330v220-2/online/image/2016/1001/7785076920_l-armee-irakienne-a-mossoul-image-d-illustration.jpg