1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Grèce : Syriza et la droite souverainiste vont gouverner ensemble
1 min de lecture

Grèce : Syriza et la droite souverainiste vont gouverner ensemble

Gauche radicale et droite souverainiste vont s'allier pour gouverner ensemble en Grèce.

Panos Kammenos, président de la droite souverainiste et Alexis Tsipras, Premier ministre grec.
Panos Kammenos, président de la droite souverainiste et Alexis Tsipras, Premier ministre grec.
Crédit : LEFTERIS PITARAKIS / POOL / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La gauche radicale Syriza, qui vient de remporter les élections législatives en Grèce, et le parti de la droite souverainiste Grecs Indépendants, se sont mis d'accord lundi pour gouverner ensemble, ont déclaré Panos Kammenos, président de cette petite formation, et une source au sein de Syriza.

"Nous allons donner un vote de confiance au nouveau Premier ministre Alexis Tsipras", a affirmé Panos Kammenos à l'issue d'une rencontre au siège du Syriza avec le dirigeant du parti qui a obtenu 149 sièges sur les 300 du Parlement, manquant à deux élus près la majorité absolue.

Selon une source de Syriza, ayant requis l'anonymat, les deux partis "vont s'allier pour assurer la majorité au Parlement et former un gouvernement".

Une même position sur l'austérité, mais pas sur les moeurs

Le parti souverainiste des Grecs Indépendants développe une rhétorique anti-austérité très ferme, comme celle de Syriza, mais défend des positions nationalistes et conservatrices sur le plan des moeurs. Il avait déjà indiqué avant les élections son intention de s'allier avec Syriza pour mettre fin "aux mesures de rigueur".

À écouter aussi

Selon les résultats quasi-définitifs des législatives de dimanche, les Grecs indépendants obtiennent 13 sièges et 4,75% des suffrages, sixième force du Parlement.

Ce parti a été formé après l'éclosion de la crise grecque en 2010 par Panos Kammenos, un dissident de la droite Nouvelle-Démocratie, battue aux élections de dimanche. Lors des précédentes législatives de 2012, ce parti est entré pour la première fois au Parlement en obtenant 20 sièges et 7,5% des voix.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/