2 min de lecture Irak

Falloujah : les forces irakiennes entrent dans la ville, bastion de Daesh depuis 2014

Les troupes irakiennes sont entrées dans Falloujah, à 50 km de Bagadad, pour en chasser les jihadistes du groupe État islamique.

Vue de la ville de Fallouja sous les bombardements, le 21 mars 2014 (archives)
Vue de la ville de Fallouja sous les bombardements, le 21 mars 2014 (archives) Crédit : AFP / SADAM EL-MEHMEDY
103029000663527498057
Eléanor Douet
et AFP

C'est une bataille stratégique contre le groupe État islamique que vient de débuter les forces irakiennes, le 30 mai. Les forces d'élite du pays sont entrées dans la ville de Falloujah, aux mains de Daesh depuis 2014, pour chasser les jihadistes de cette ville située à 50 km seulement de Bagdad, la capitale irakienne. Cette attaque marque une nouvelle phase de combat urbain dans l'offensive lancée il y a une semaine pour reprendre la cité. Conduites par le service d'élite du contre-terrorisme (CTS), l'unité de combat la mieux entraînée d'Irak, les forces du gouvernement sont entrés dans la ville de Falloujah par trois directions avant l'aube. 
 
"Nous avons donné tôt ce matin l'assaut à Falloujah", a affirmé le porte-parole du CTS Sabah al-Nomane. "Les forces irakiennes sont entrées dans Falloujah avec le soutien aérien de la coalition internationale et de l'armée de l'air irakienne ainsi que l'appui de l'artillerie et des chars", selon le général Abdelwahab al-Saadi, commandant de l'opération. "Il y a une résistance de la part de Daesh", a-t-il affirmé. 

Les civils entre deux feux

L'intensification des combats a fait naître des craintes pour les civils. Environ 50.000 d'entre eux sont coincés à Fallouja et manquent de nourriture, d'eau potable et de médicaments. Le millier de jihadistes qu'il y aurait sur place sont soupçonnés de vouloir les utiliser comme bouclier humain. Depuis le début de l'offensive pour reconquérir cette ville il y a une semaine, environ 3.000 personnes ont pu sortir des banlieues "épuisées, effrayées et affamées", mais des milliers d'autres restent bloquées "sans aide ni protection", selon le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC), qui craint de nouvelles vagues de déplacés.

Le 23 mai dernier, le chef du gouvernement irakien avait annoncé que l'armée nationale lançait une vaste offensive pour reprendre Falloujah. "L’heure H de la libération est arrivée. Le moment de la victoire approche et Daesh n’a pas d’autre choix que de fuir", avait claironné le Premier ministre irakien, Haïdar Al-Abadi. Falloujah était la première cité d'Irak à tomber aux mains du groupe État islamique en janvier 2014. Les jihadistes s'étaient, par la suite, emparés de vastes régions d'Irak, dont la deuxième ville du pays Mossoul (nord) qu'ils contrôlent toujours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Irak Proche-orient Daesh
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783438133
Falloujah : les forces irakiennes entrent dans la ville, bastion de Daesh depuis 2014
Falloujah : les forces irakiennes entrent dans la ville, bastion de Daesh depuis 2014
Les troupes irakiennes sont entrées dans Falloujah, à 50 km de Bagadad, pour en chasser les jihadistes du groupe État islamique.
https://www.rtl.fr/actu/international/falloujah-les-forces-irakiennes-entrent-dans-la-ville-bastion-de-daesh-depuis-2014-7783438133
2016-05-30 17:24:36
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8dYzK4u91nWMaXv4oMAEmg/330v220-2/online/image/2014/0504/7771695708_vue-de-la-ville-de-fallouja-sous-les-bombardements-le-21-mars-2014-archives.jpg