1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : plus de 20 millions de fonctionnaires américains piratés
1 min de lecture

États-Unis : plus de 20 millions de fonctionnaires américains piratés

Les pirates informatiques ont pénétré une base de données de fonctionnaires américains pour y dérober des informations personnelles.

L'entrée à Washington du Bureau américain de la gestion du personnel (OPM), en juin 2015
L'entrée à Washington du Bureau américain de la gestion du personnel (OPM), en juin 2015
Crédit : MARK WILSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Julien Absalon & AFP

Les données personnelles de 21,5 millions d'Américains, ainsi que celles des épouses et enfants de ces personnes, sont en possession d'un ou plusieurs pirates informatiques. C'est ce qu'a reconnu le gouvernement des États-Unis, jeudi 9 juillet, après le piratage d'une base de données de fonctionnaires.

Les numéros de sécurité sociale, casiers judiciaires, finances et informations familiales font partie des données subtilisées par les hackers. La très grande majorité des victimes de cette attaque ont été soumises à une vérification de leurs antécédents pour obtenir un poste dans la fonction publique à partir de l'an 2000, selon le Bureau américain de la gestion du personnel (OPM), directement visé par le piratage. Il précise cependant n'avoir "aucune information" permettant d'affirmer que les éléments volés ont été divulgués sur internet ou utilisés de manière frauduleuse.

La Chine pointée du doigt

Si l'enquête du FBI et du Département de la Sécurité intérieure poursuit toujours son cours, l'administration américaine semble pointer du doigt la Chine, comme ce fut le cas pour le piratage de données fédérales, révélé en juin. Plusieurs officiels ont en effet blâmé Pékin, de manière anonyme auprès des médias américains. Des accusations jugées "irresponsables et sans fondement" par le ministère chinois des Affaires étrangères.

Depuis plusieurs mois, les États-Unis sont victimes d'attaques informatiques massives. Ce nouvel incident ne devrait ainsi pas réchauffer les relations diplomatiques déjà très friables avec la Chine. Fin juin, lors d'une réunion avec des hauts responsables chinois, le secrétaire d'État américain John Kerry s'est dit "profondément préoccupé par les questions de cyber-sécurité" et craint des "dommages causés aux entreprises américaines".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/