1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. États-Unis : épidémie de crimes aveugles à Chicago
2 min de lecture

États-Unis : épidémie de crimes aveugles à Chicago

Dans la troisième ville d’Amérique, on tue pour des histoires de territoires. Parmi les dernières victimes, la cousine d'une star du basket-ball Dwyane Wade.

Des policiers sur la scène du meurtre de Nykea Aldridge à Chicago, le 26 août 2016
Des policiers sur la scène du meurtre de Nykea Aldridge à Chicago, le 26 août 2016
Crédit : SIPA
États-Unis : épidémie de crimes aveugles à Chicago
03:06
États-Unis : épidémie de crimes aveugles à Chicago
03:10
Philippe Corbé & Loïc Farge

Direction l'Illinois. Vendredi 26 août, Nykea Aldridge, une jeune maman de quatre enfants, était en train de marcher tranquillement devant chez elle avec une poussette, dans laquelle se trouvait son bébé, lorsqu'elle a été abattue par deux frères d’une vingtaine d’années. Elle est une victime collatérale de la guerre des cités qui gangrène les banlieues de Chicago : les deux hommes voulaient en fait tuer le conducteur d’un véhicule qui passait, venu d’un autre quartier. Car dans la troisième ville d’Amérique, on tue pour des histoires de territoires.

Si on vous parle de la mort de cette maman, ce n'est pas parce que ce crime est exceptionnel, malheureusement, mais parce que Nykea Aldridge était la cousine de l’une des idoles de la ville, Dwyane Wade, star du basket, qui joue dans le club légendaire des Chicago Bulls.

L’enfant du pays, devenu vedette de la NBA, se sert régulièrement de sa notoriété pour appeler justement à la fin des violences dans ces quartiers où il a grandi. Ce qu’il faisait encore à la télévision quelques heures seulement avant que sa cousine ne soit ainsi abattue.

Chicago souffre d'une épidémie de violence et d’homicides. Le décompte morbide est tenu au jour le jour par les journaux de Chicago, une ville dont la population correspond à celle de Paris. On est 464 crimes depuis le début de l’année. Nous sommes encore en août, et on s’approche des 490 de l’ensemble de 2015, qui était déjà une année record. On compte près de deux meurtres et dix fusillades par jour en moyenne. Et le rythme s’accélère.

À lire aussi

Il y a quelques mois, il y a eu un jour sans homicide à Chicago, et les journaux locaux en ont fait leurs gros titres. Beaucoup de meurtres gratuits, des vengeances : la situation n’est pas nouvelle, mais la police semble impuissante, d’autant qu’elle est accusée de bavures sur des jeunes noirs.

Trump tente d'exploiter la violence

En pleine campagne présidentielle américaine, Donald Trump a tenté d’exploiter ce drame. Le candidat républicain a posté un tweet pour se vanter d’avoir eu raison avant tout le monde, que ce crime confirme ce qu’il dit dans sa campagne, et pour appeler les électeurs noirs à voter pour lui.

Cela a créé une polémique, cela semblait vraiment gros, il est tellement impopulaire dans la population noire. Mais ce fait divers tragique sert Trump qui décrit dans ses discours une Amérique à feu et à sang, ravagée par la violence, pour mieux se présenter comme le seul candidat qui saura rétablir l’ordre.

S’il s’appuie sur l’exemple de Chicago, c’est que cette ville est celle où a grandi Hillary Clinton, où Barack Obama a bâti sa carrière politique (le maire de la ville est d’ailleurs son ancien bras droit). De son côté, Dwyane Wade, la vedette de la NBA, refuse toute exploitation politique, il préfère concentrer son attention sur tous ces enfants de Chicago qui vont grandir sans père, sans mère. Son seul message, c'est "enough is enough". "Assez, c’est assez".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/