2 min de lecture Amérique latine

Bolivie : Evo Morales largement réélu pour la troisième fois

Evo Morales a été largement réélu à la tête de la Bolivie, pour un troisième mandat. Il est le premier président bolivien d'origine amérindienne.

Le président bolivien Evo Morales a été largement réélu dimanche 12 octobre.
Le président bolivien Evo Morales a été largement réélu dimanche 12 octobre. Crédit : AFP / CRIS BOURONCLE
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le président bolivien Evo Morales a été largement réélu dimanche 12 octobre. Il a remporté 61% des voix selon des résultats encore non-officiels. Il obtiendrait également 111 des 130 députés de la Chambre basse et 25 des 36 sièges de sénateurs. Quelque six millions de Boliviens ont voté dans le calme et pour la première fois, plus de 200.000 Boliviens de l'étranger ont faire entendre leur voix lors de cette huitième élection depuis le retour à la démocratie.

 Evo Morales a estimé que ce triomphe "est celui des anti-colonialistes et des anti-impérialistes", et l'a notamment dédié "à Fidel Castro et à Hugo Chavez, qu'il repose en paix". "Merci pour ce nouveau triomphe du peuple bolivien", a-t-il déclaré depuis le balcon du palais présidentiel.

Plus ancien président en exercice d'Amérique latine

Des l'annonce des résultats, les pétards ont explosé à La Paz et des milliers de partisans du président Morales ont convergé vers la place Murillo où se trouve le palais présidentiel. Evo Morales, blouson bleu aux couleurs du MAS, est sorti sous les acclamations sur le balcon avec des membres de son gouvernement.

Arrivé au pouvoir en 2006 avec 54% des voix dès le premier tour, Evo Morales avait été triomphalement réélu en 2009 avec 64% des suffrages. Il est le plus ancien président en exercice du continent. En Amérique latine, la Bolivie est le pays à la plus forte proportion de population amérindienne et le plus pauvre, malgré d'importantes réserves d'hydrocarbures.

160 coups d'États depuis 1825

À lire aussi
Une site de fouilles (illustration) sciences
Équateur : une nouvelle espèce de dinosaure découverte

"En neuf ans, nous avons appris à bien gouverner et c'est pour cela que nous gagnerons avec une large majorité", a assuré le président lors de son dernier meeting. Le premier président amérindien de Bolivie a affronté les électeurs fort d'une stabilité politique inédite dans un pays qui a connu 160 coups d'État depuis l'indépendance en 1825.

Avec le contrôle du Congrès, l'opposition craint qu'Evo Morales ait les mains libres pour modifier la Constitution en vue de réélections répétées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Amérique latine Bolivie Evo Morales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants