1 min de lecture États-Unis

États-Unis : des aides-soignants postent des photos dégradantes de patients sur les réseaux sociaux

Depuis 2012, plus de 35 affaires, où des employés de maisons de retraites ont posté des photos humiliantes de leurs patients sur Snapchat, ont été dénombrées, aux États-Unis.

Une pensionnaire d'une maison de retraite (illustration)
Une pensionnaire d'une maison de retraite (illustration) Crédit : ERIC CABANIS / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Dignité et vie privée violées. Le site d’investigation ProPublica a révélé que depuis 2012, aux États-Unis, il y a eu plus de 35 affaires où des employés de maisons de retraite ont posté des photos et des vidéos dégradantes de leurs patients sur les réseaux sociaux. Dans 16 cas, le partage s’est fait via l’application Snapchat. Sur certaines images, les patients atteints de démence sont partiellement ou complètement nus

Les exemples rapportés par ProPublica sont tous plus sordides les uns que les autres. En février 2014, une infirmière de l’État de Washington a envoyé à un collègue la vidéo d’un patient en train de rire et de chanter sur son pot de chambre. Il y a aussi cette employée de maison de retraite dans l’Illinois qui a filmé un de ses collègues en train de gifler une femme de 97 ans. Sur la vidéo, on peut entendre la vielle dame atteint de démence crier "Non ! Non !", pendant que les autres employés présents rigolent.


Certaines affaires de mauvais traitements dans les maisons de retraites ont déjà été mises en lumière. Agressions sexuelles, violence ou refus de changer des draps imbibés d’urine… La publication de photos humiliantes est une nouvelle forme de maltraitance. Selon le site d’investigation, les 35 faits relevés ne sont sûrement pas des cas isolés. Mais ces abus sont difficiles à détecter. Ils sont très souvent découverts parce que le destinataire du message décide d’en parler à la direction. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Société Maisons de retraite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants