1 min de lecture Australie

Australie : les courses de lévriers dans le collimateur de la justice

L'utilisation de leurres vivants pour stimuler les lévriers à l'entraînement est dans le collimateur de la justice en Australie.

Un lévrier en pleine course (illustration)
Un lévrier en pleine course (illustration) Crédit : LEON NEAL / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Des cochonnets, de lapins et d'opossums sont utilisés comme appâts vivants à l'entraînement et dévorés par les chiens, c'est ce qu'a révélé un reportage de la télévision publique australienne.

Ces courses très populaires dans le pays où elles font l'objet de paris mutuels se déroulent généralement sur un cynodrome, un circuit autour duquel les lévriers courent après un lièvre mécanique tiré sur un rail.

Les leurres vivants sont interdits depuis plusieurs décennies et le document diffusé par la chaîne ABC a vivement ému. Le groupe de défense des droits des animaux RSPCA, en lien avec la police des Etats de Nouvelle-Galles du Sud, Victoria et Queensland, ont perquisitionné cinq propriétés la semaine dernière.

Selon la directrice exécutive de RSPCA Australia, Heather Neil, l'utilisation de "lièvres" vivants est une pratique cachée mais très enracinée en Australie.

23 personnes ont déjà été suspendues

À lire aussi
Des pompiers tentent d'éteindre un incendie en Australie, le 15 novembre 2019 animaux
VIDÉO - Incendies en Australie : une femme sauve un koala au péril de sa vie

"Le froid mépris pour la souffrance animale manifesté par les personnes filmées dans ce reportage devrait convaincre l'Etat et les fédérations locales de courses de suspendre immédiatement les entraîneurs" concernés, a-t-elle estimé dans un communiqué.

Le patron de Greyhounds Australasia, la Fédération nationale de courses de lévriers, a indiqué que 23 personnes avaient déjà été suspendues et qu'une enquête indépendante avait été ouverte.

"Je suis horrifié par certaines des images diffusées", a-t-il assuré. "L'utilisation d'animaux vivants pour entraîner les lévriers est répugnante, illégale, non-éthique et totalement rejetée" par le milieu des courses, a-t-il ajouté.

En Australie, les actes de cruauté envers les animaux sont passibles d'un maximum de deux ans de prison assortis d'une forte amende.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Australie Pacifique Animaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants