2 min de lecture Festival

Berck-sur-Mer : plus de 500 cerfs-volants dans le ciel, dont le plus grand du monde

La 33ème édition des Rencontres Internationales des Cerfs-Volants à Berck-sur-Mer. Plus de 500 cervolistes venus des quatre coins de la planète partagent leur passion.

>
Berck-sur-Mer : plus de 500 cerfs-volants dans le ciel Crédit Image : M6 / Pauline Ben Sassi | Crédit Média : M6 / Pauline Ben Sassi | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 et Sophie Merle

L'an dernier 900.000 personnes sont venues à Berck profiter de la 32ème édition des Rencontres Internationales de Cerfs-Volants. Un festival qui ravive l'âme d'enfant de Gérard Clément. Le créateur de ce rendez-vous espère bien cette année attirer encore plus de monde.

Plus de 800 cervolistes de 20 nationalités différentes qui pour la plupart créent eux-mêmes leurs œuvres. Des baleines, des dauphins, des poissons et le plus grand d'entre eux : Mega Ray, le cerf-volant de l'équipe Kowétienne. 150 mètres de long et 75 mètres de large, plus grand qu'un terrain de football, le record du monde. 

Un poisson mauve avec le bout des nageoires rouges : une raie manta, œuvre du Néo-Zélandais Peter Lynn, kitemaker, ingénieur et inventeur des plus grands cerfs-volants de la planète. Pour faire voler ce géant de toile, il a fallu se lever tôt et sur la plage encore déserte, attendre le bon vouloir du seul maître ici : "On attend le vent !!"

Des chorégraphies millimétrées

À quelques mètres de là, les doubles champions du monde de cerfs-volants acrobatiques, eux, profitent de ce matin calme pour tester leurs nouvelles créations.

L'occasion aussi, de répéter leur chorégraphie. Malgré leur 16 ans de pratique commune et leur nombreux titres, Maxime Desavoye et ses coéquipiers le savent : tout doit être millimétré au bout de leur bâton, comme au bout du fil.

À lire aussi
Le public des Eurockéennes de Belfort le 6 juillet 2019 festival
Eurockéennes de Belfort : un festivalier condamné pour agression sexuelle

Quatre minutes de concentration et de précision et il suffit d'un grain de sable pour enrayer la machine.

Maître du vent

Peter Lynn est anxieux avec son Mega Ray : "À chaque fois qu'on le fait voler je suis un peu inquiet. Parce que si le vent souffle trop fort, c'est un problème. Si le vent tourne c'est un problème. Si quelque chose se met en travers de son chemin c'est un problème. Toujours des problèmes ! Mais là ça va être bon". 

Effectivement, une fois tout mis en place, ne reste plus qu'à inviter le vent à l'intérieur de ce géant. Plus lourd que l'air, Mega Ray décolle, retombe pour mieux s'envoler.

Cette année le festival fête ses 33 ans, 33 années qui ont vu naître de nouvelles générations de passionnés. Celle d'aujourd'hui, et de demain.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Festival Berck Le Mag 12.45
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants