1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Onze Français figurent parmi les 100 meilleurs patrons du monde
2 min de lecture

Onze Français figurent parmi les 100 meilleurs patrons du monde

REPLAY / ÉDITO - Les dirigeants économiques tricolores occupent une place considérable dans le dernier palmarès de la prestigieuse Harvard Business Review.

Onze Français figurent parmi les 100 meilleurs patrons du monde
03:07
Onze Français figurent parmi les 100 meilleurs patrons du monde
03:17
Loïc Farge
Loïc Farge

Ce palmarès est le fruit du travail de la bible académique du monde des affaires, la très prestigieuse Harvard Business Review qui publie chaque année son classement des dirigeants les plus performants du monde. Alors que l’on adore en France se flageller, il faut là se féliciter d’y trouver onze de nos compatriotes. Plus de 10% des meilleurs, alors que notre économie ne pèse que 1% de la population mondiale et 3% de sa production, c’est un taux de réussite très supérieur à notre poids sur l’échiquier des affaires. Nous sommes collectivement au deuxième rang derrière les États-Unis, mais devant la Grande-Bretagne, le Japon ou l’Allemagne. Ce qui est le plus remarquable, c’est que tous les secteurs sont représentés : énergie, automobile, luxe, communication, BTP, haute technologie.

Les critères de base de cette évaluation méritent d’être soulignés. Il sont en parfait décalage avec ceux du capitalisme financer anglo-saxon pur et dur. Le jury de la Harvard Business Review présélectionne 900 patrons dans le monde pour n’en retenir que 100 en se fondant prioritairement sur les performances économiques et financières de long terme et mieux encore sur des critères de responsabilités sociales et environnementales. Ce poste compte pour 20% de la note.

En clair, il n'y a pas de place pour les sauterelles du management qui ravagent le domaine avant de s’envoler vers de nouvelles cibles, le ventre plein de stock-options. Il n’est donc pas surprenant que le grand vainqueur soit un Danois, aux commandes du laboratoire Novo Nordisk depuis trente ans.

Il n'y a pas dans ce classement de place pour les sauterelles du management

Christian Menanteau

Le premier Français dans ce Top 100 est le DG de Valeo, Jacques Aschenbroich. Il est à la quatorzième place, suivit d’un rang par Benoit Potier, le PDG d’Air Liquide, puis de Martin Bouygues (26ème). Il y a ensuite Maurice Lévy de Publicis, le PDG de Renault, celui de LVMH , Jean-Paul Agon de l’Oréal et des noms encore peu connu du grand public, mais qui brillent dans leur secteur. Citons Olivier Piou, à la tête de Gemalto, champion mondial des cartes à puces, mais aussi Gilles Schnepp, qui dirige Legrand, Michel Landel (Sodexo), et Tidjam Tiam qui, après avoir séduit la City de Londres, fait merveille au Crédit Suisse. 

À écouter aussi

Il y a une faiblesse de cette liste : l’absence totale de femmes dirigeantes. Mais il faut dire que 98% des 100 élus sont cette année des hommes.

Le bloc-notes

La croissance mondiale sera moins vive que prévue cette année, mais aussi l'an prochain. En cause : l'arrêt des pays émergents.

La note du jour

14/20 à l'Autorité des marchés financiers. L'AMF rappelle à l'ordre de grandes entreprises comme Alcatel, Lafarge ou Sanofi sur leurs pratiques en matière de parachutes dorés. Tous les patrons ne sont pas aussi exemplaires que nos onze champions.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/